X

(26 juin 2017 – Unità Naziunale)  Un ami du prisonnier politique basque de Galdakao Iker Lima a eu un accident hier aux environs de Salamanca alors qu’il revenait de la visite à la prison de Huelva. Au moment où il entrait sur l’autoroute, après avoir passé un rond-point, il a perdu le contrôle de son véhicule qui est sorti de la chaussée et a fait un tonneau (suite sur Etxerat)



(4 juin 2017) Etxerat annonce une conférence de presse pour dénoncer le sixième accident causé cette année par la politique de dispersion et appeler à des rassemblements.

ETXERAT. Des proches du prisonnier politique basque Asier Ormazabal ont eu un accident assez grave hier samedi 3 juin en revenant de la prison de Teruel. Les deux amis ont été hospitalisés pour différentes blessures dues à l’accident. C’est le sixième accident depuis le début de l’année pour les familles et amis de prisonnier-e-s politiques basques durant les longs déplacements imposés pour les visites.

Etxerat appelle à une conférence de presse mercredi prochain 7 juin à Donostia pour dénoncer le risque imposé par la politique pénitentiaire actuelle au moment d’exercer notre droit à la vie familiale et exige un nouveau pas concernant les prisonniers et exilés basques après celui du désarmement. La conférence de presse aura lieu au fronton d’Antigua à 11h30.

Etxerat annonce aussi des rassemblements pour dénoncer ce nouvel accident et exprimer sa solidarité aux personnes affectées. Voici les différents rendez-vous :

– Iruña : le lundi 5 à 20h face au siège du PP
– Gasteiz : le mardi 6 à 19h30 place de la Virgen Blanca à Gasteiz
– Bilbao : le mardi 6 à 19h à l’Arriaga
– Donostia : le mercredi 7 à 19h place Benta Berri (Antigua)


(13 avril 2017) Des membres de la famille du prisonnier politique basque Ander Mujika, prisonnier politique de Donostia incarcéré à la prison de St Martin de Ré (550 km), ont eu un accident alors qu’ils se rendaient à la visite.

L’accident s’est produit à la mi-journée aux environs de Bordeaux. La voiture où se trouvaient les parents ainsi qu’un frère et un neveu de 5 ans d’Ander a dû freiner brusquement pour éviter le véhicule précédent. Ils ont réussi à s’arrêter à temps mais les deux voitures suivantes les ont heurtés par l’arrière, les projetant contre le premier véhicule. 4 voitures ont donc été impliquées dans cet accident. Aucun des occupants du véhicule n’a été blessé, mais l’état de la voiture ne leur a pas permis de poursuivre leur voyage.


(02 avril 2017) Un ami du prisonnier politique basque Mikel San Sebastian, actuellement à la prison de Murcia (787 km), a eu un accident ce matin à la hauteur d’Oiartzun, alors qu’il revenait de la visite.

Ce nouvel accident porte à 10 le nombre de parents et amis blessés sur les routes de la dispersion depuis le début de cette année.

 


(11 mars 2017) Deux amis d’Asier Badiola, prisonnier politique basque incarcéré à la prison de Picassent (647 km), ont eu un accident de la route alors qu’ils revenaient de la visite.

Etxerat appelle à des rassemblements de dénonciation dans les quatre capitales du Pays Basque sud.

GASTEIZ: lundi 13, à 19h, sur la Place de la Virgen Blanca

IRUÑEA: lundi 13, à 20h, face au siège du PP

BILBO: mardi 14, à 19h, à l’Arriaga, où des porte-parole d’Etxerat et les personnes affectées feront des déclarations à la presse

DONOSTIA: mardi 14, à 19h, Bulebar



(4 mars 2017) Le père du prisonnier politique basque Ibon Iparragirre est mort pendant que celui-ci lui rendait visite

Le père du prisonnier politique basque Ibon Iparragirre est mort aujourd’hui au moment même où Ibon et le reste de la famille lui rendaient visite à la résidence Artibai d’Ondarroa. Ibon avait demandé le permis spécial pour réaliser cette visite la semaine dernière, en raison de l’état critique dans lequel se trouvait son père. Il a été transféré hier de la prison d’Alcala-Meco et a pu le voir aujourd’hui, au moment même où Eusebio Iparragirre décédait.

Etxerat souhaite faire parvenir ses condoléances et sa plus profonde solidarité à la famille d’Ibon Iparragirre, tout en exigeant une fois de plus la fin de la dispersion et des autres mesures d’exception formant la politique pénitentiaire actuelle et uniquement basées sur la vengeance.



(13 février 2017) Des parents et des amis du prisonnier politique basque Iñaki Arakama, incarcéré à la prison de Sevilla, à 882 km de son domicile familial, ont eu un accident samedi dernier 11 février vers 18h, à la hauteur de Béjar, Salamanca, alors qu’ils revenaient de la visite.

Dans le véhicule, voyageaient une nièce d’Iñaki Arakama, son compagnon et un ami. Alors qu’ils circulaient sur l’autoroute, un chien a traversé la chaussée devant eux. Le chauffeur de la voiture a réussi à en reprendre le contrôle après avoir heurté la barrière centrale. Heureusement, personne n’a été blessé. En conséquence de l’accident, les phares du côté gauche et le pare-choc avant ont été cassés. C’est donc le deuxième accident de familles enregistré ce week-end. Comme nous l’avons dit hier, les parents et le frère et la sœur de Premin Sampedro, prisonnier politique basque incarcéré à Jaén, à 800 km de son domicile familial, ont eu un accident alors qu’il se rendait à la prison pour la visite du samedi. Etxerat dénonce, une fois encore, qu’un week-end après l’autre, des centaines de citoyens basques, familles et amis de prisonniers politiques basques, se trouvent dans l’obligation de faire des voyages longs et risqués, pour pouvoir exercer leur droit aux visites. Nous rappelons également que ces déplacements forcés ont déjà coûté la vie à 16 d’entre nous. Etxerat lance un appel à participer aux rassemblements suivants, pour dénoncer cet accident et montrer sa solidarité aux personnes touchées :

Iruñea-Pampelune : 13 février, lundi. 20h devant le siège du PP.

Gasteiz-Vitoria : 13 février, lundi. 19h Place de la Virgen Blanca.

Bilbo-Bilbao : 14 février, mardi. 19h Place de l’Arriaga.

Donostia-San Sebastian : 15 février, mercredi. 19h. Boulevard, devant la Mairie.


Les parents et le frère et la sœur du prisonnier politique basque Premin Sanpedro incarcéré à la prison de Jaén, à 800 km de son domicile familial, ont eu un accident en début d’après-midi hier samedi 11 février, alors qu’ils se rendaient à la prison pour la visite du week-end.

La famille accidentée a fait savoir à Etxerat (Association d’aide aux prisonniers politiques) que le sinistre avait eu lieu aux environs d’Aranda de Duero, quand un pneu du camion qui roulait devant eux a éclaté et qu’ils n’ont pas pu éviter les morceaux restés sur la chaussée. La voiture a subi quelques dégâts mais rien de très grave et tous les quatre ont pu poursuivre leur voyage après que la Guardia Civil ait fait son rapport d’accident. Etxerat rappel dans un communiqué que, semaine après semaine, des centaines de citoyens basques, parents et amis de prisonniers politiques basques, se voient obligés de parcourir de longs et périlleux voyages, pour pouvoir exercer leur droit aux visites. Nous rappelons également que ces déplacements forcés ont déjà coûté la vie à 16 d’entre nous et blessé des centaines de parents et amis de prisonniers politiques basques.

« Abadgoitia »

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)