#Corse #+163h Battini appelle à cesser la grève de la faim, @Gi_Naziunale en conférence de presse

(22 octobre) Fin de la grève de la faim après 163h. Dans un communiqué (ci-dessous) A Ghjuventù Indipendentista remercie tous les soutiens et prend acte de l’annonce du Ministre de la Justice quant au rapprochement de Battini et Tomasini. Nicolas Battini, du fond de sa cellule, il avait demandé que cesse la grève de la faim (ci-dessous) afin d’éviter de se mettre en danger d’avantage.

Les quatre derniers grévistes de la faim et le président de la GI, Paul Salort, ont tenu une conférence de presse devant la chapelle Sainte Croix à Corte, pour annoncer la fin de leur action, à la suite de l’annonce du rapprochement de Stéphane Tomasini et Nicolas Battini. D’autres actions seront organisées dans les semaines à venir.

« La Ligue des droits de l’Homme salue l’action de jeunes militants engagés dans une grève de la faim, qui ont contribué au rapprochement de prisonniers politiques. Elle est soulagée de voir cette action se terminer mais elle s’interroge. Combien faudra t-il encore de résolutions, d’entrevues, de manifestations de rue, de grèves de la faim pour simplement obtenir l’application de la loi ? Elle interpelle le gouvernement et lui demande de prendre en compte le caractère politique de ce dossier au lieu de se résoudre à réagir selon une logique de rapports de force. »

Paul Salort, Président de la G.I sur Alta Frequenza

Conférence de presse Ghjuventù Indipendentista : Nous prenons acte de la déclaration du Ministre français de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, dans le journal Corse-Matin. Stéphane Tomasini a signé son transfert et prendra l’un des prochains avions à destination de la Corse. Niculaiu Battini sera rapproché au plus tard dans 3 semaines. Il nous a officiellement demandé hier d’arrêter notre action. Dès lundi, d’autres actions auront lieu. Nous organiserons mardi à l’università une assemblée générale ouverte à tous afin d’élaborer un calendrier d’actions au court, moyen et long terme dans le but d’obtenir le rapprochement et l’amnistie de nos prisonniers politiques. Nous vous demandons de vous tenir prêts et de rester mobilisés à nos côtés jusqu’à ce que tous les patriotes soient de retour sur leur terre. Dans ces circonstances, et avec l’assurance que notre sortie ne sera pas la fin d’un combat mais le début d’un processus, nous avons décidé de mettre fin à la grève de la faim que nous avons entamé il y a une semaine, le samedi 15 octobre. Bien que cette action prenne fin, la mobilisation a donc vocation à s’amplifier dans les jours et semaines à venir. Après une semaine de grève de la faim, nous souhaitons remercier tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, nous ont apporté leur soutien. Nous remercions également l’Abbé Culioli qui nous autorise depuis samedi dernier à occuper la chapelle Santa Croce. Nous tenons à féliciter tous ceux qui ont participé à cette grève de la faim pour leur détermination sans faille. Nous remercions les élus de la Corse pour leur soutien ininterrompu et leurs efforts pour débloquer la situation. Nous remercions également l’Associu Sulidarità pour son engagement à nos côtés. Nous souhaitons également remercier le président de l’Università di Corsica, Paul-Marie Romani qui a tout fait pour débloquer la situation. Enfin, nous avons une pensée pour les familles et les proches de Nicolas, Stéphane et Ghjiseppu Maria. Elles ont été présentes à nos côtés tout au long de cette grève. Amnistia pè i prighjuneri pulitichi ! Evviva a Ghjuventù Indipendentista

Corsica Libera appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à participer à la conférence de presse organisée par la Ghjuventù Indipendentista – GI, ce samedi à 14h devant l’Eglise Santa Croci de Corti!

(21 octobre) plus de 147h. Depuis maintenant sept jours, des militants de la Ghjuventù Indipendentista est en grève de la faim, dans la chapelle Sainte-Croix de Corte. L’annonce du prochain rapprochement probable de Battini et Tomasini entraine une conférence de presse samedi à 14h

A Ghjuventù Indipendentista et Nicolas Battini communiquent suite à l’annonce du ministre de la Justice

Nicolas Battini : Je demande officiellement à mes camarades de la Ghjuventù Indipendentista de cesser la grève de la faim qu’ils ont entamée en début de semaine et de ne pas se mettre en danger davantage. Toutes ces démonstrations de soutien et de solidarité me touchent et sont pour moi la preuve de l’existence d’un peuple millénaire qui sait encore, comme il l’a toujours fait tout au long de son histoire, défendre ses enfants et résister face à toute forme d’oppression. Il s’agira désormais d’organiser l’union de toutes les forces vives de Corse afin d’imposer une solution politique à l’Etat Français pour que notre Nation soit une fois pour toutes rétablie dans ses droits historiques. A bientôt, libres en terre corse. « N.Battini, Prigiuneru Puliticu »

La Ghjuventù Indipendentista remercie les nombreux soutiens provenant des étudiants, lycéens, élus ou simples anonymes à nos militants en grève de la faim depuis près d’une semaine. Une fois de plus, la solidarité du peuple corse a été au rendez-vous lors de cette semaine éprouvante. Ces soutiens nous sont allés droit au cœur et ont renforcé notre détermination. Notre président, Paul Salort, est sorti de l’hôpital de Corti en fin d’après-midi. Il se repose désormais auprès des siens et remercie tous ceux qui se sont inquiétés pour sa santé. Enfin, nous prenons acte de l’annonce faite par Jean-Jacques Urvoas, Ministre français de la Justice, dans le quotidien Corse-Matin. Les grévistes de la faim, toujours installés dans la chapelle Santa Croce de Corti, réfléchiront cette nuit à la suite à donner à leur action. Nous communiquerons dès demain à ce sujet. A nostra cuscenza hè resistenza ! Ghjuventù Indipendentista

Rapprochement de Niculau Battini et Stefanu Tomasini

Le ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas, a annoncé à Corse-Matin, le transfèrement à la prison de Borgo, au plus tard dans trois semaines, de Nicolas Battini et Stéphane Tomasini. Mais Jean-Jacques Urvoas souligne que la décision qui a été prise envers Nicolas Battini et Stéphane Tomasini n’est « pas une faveur » et n’est donc pas liée à l’actualité récente.

RASSEMBLEMENT EN BALAGNE

sectionclbalagnasoutiengrevefaim

En soirée : L’appel a été lancé hier par Corsica Libera pour un rassemblement ce soir à 18h30 sur la place Paoli à Île-Rousse, en soutien aux jeunes en grève de la faim suite aux verdict du procès Battini Tomasini Verdi. (communiqué plus bas dans l’article)

Cet après midi, Le Président de la G.I, Paul Salort, après une courte hospitalisation a retrouvé ses camarades à la chapelle.

Paul Salort-Leccia, Président de la G.I : Vi ringraziu di cori pà i vosci missaghji dapoi sta mani, tuttu va megliu dopu à u passaghju à l’uspidali. Avant tout, je pense fort à mes frère qui poursuivent leur grève de la faim dans la chapelle Sainte Croix à Corti. Ils sont déterminés et iront eux-aussi au bout de leurs idées. Ils ont besoin de vous, de votre soutien et de votre présence à leurs côtés. Concernant mon état de santé, je me trouvais ce matin en état d’hypotension et d’hypoglycémie, ce qui a entraîné une hospitalisation. Après quelques heures de perfusion et un bilan général, j’ai été autorisé à quitter l’hôpital de Corti. Après une semaine de grève de la faim, je veux remercier tous les amis, anonymes, élus, responsables associatifs ou syndicaux d’être venus nous apporter leur soutien. Je veux également avoir une pensée pour Niculaiu Battini , Ghjiseppu-Maria Verdi et Stephane Tomasini ainsi qu’à leurs familles. Enfin, je veux féliciter tous les militants de la Ghjuventù Indipendentista qui luttent sans relâche depuis 3 semaines dans le cadre de ce procès et de son issue. Tutt’in Corti pà sustena i militanti in patifami ! Libertà pà Battini, Verdi è Tomasini !

DEBRAYAGE DU STC CFC CET APRES MIDI

UNE NOUVELLE HOSPITALISATION

Ce matin, Le Président de la G.I, Paul Salort, a été transféré à l’hôpital de Corte. Dans la soirée de jeudi, le Président Jean Guy Talamoni s’était rendu au chevet des grévistes de la faim.

L’inseme di a CGC tene à sustene u presidente di a Ghjuventù Indipendentista Paul Salort, uspitalizatu sta mane dopu à una settimana di patifame. Mandemu tutta a forza è u curagiu à quelli chì cuntinueghjanu sta greva.

Hier, ils étaient cinq à maintenir le mouvement, après que deux jeunes filles ont été envoyées à l’hôpital pour hypoglycémie. Elles y ont passé la nuit, avant d’en ressortir hier matin. Les lycéens qui s’étaient également joints au mouvement sont aux aussi, repartis.

Pour ceux qui restent dans l’église, l’action continue :

« Nous entrons aujourd’hui dans notre 6ème jour de grève de la faim. Nous attendons toujours un geste fort de l’Etat. Nous ne plierons pas sous la pression. Nous savons où nous allons. Nous savons pour qui nous y allons. Peuple de Corse soit assuré que notre détermination et notre volonté de revoir les patriotes corses libres sur leur terre ne faiblira jamais. Peuple de Corse comprend que ta jeunesse est prête aujourd’hui à aller jusqu’au bout sans défaillir. Peuple de Corse enfin nous te sommons, nous te sommons et nous t’appelons en renfort, l’Etat fort de son statut ne cédera pas devant une poignée de jeunes en grève de la faim alors c’est à vous, à vous tous de montrer qu’aujourd’hui la jeunesse n’est plus seule et que c’est un peuple uni et déterminé qu’ils vont devoir affronter !!! Ensemble, nous ferons comprendre à l’ensemble de la France que jamais nous n’abandonnerons. Ensemble, nous irons plus loin que bien des peuples à travers les âges. Ensemble nous frapperons plus fort. Ensemble nous vaincrons. Je finirais donc cette appel à l’unité nationale à travers les paroles d’un militant nationaliste lâchement assassiné et dont le seul crime fût de rejoindre la clandestinité afin de défendre sa terre, Ghjuvan-Battista Acquaviva. « Surelle fratelli vinceremu è faremu di a Corsica Nazione un paese novu, libaru, modernu quellu di a pace è di fraternita ritruvata » Libertà per Nicolas Battini, Stephane Tomasini è Ghjaseppu-Maria Verdi Libertà per tutti i patriotti incarcerati è i ricercati. » Zani

grevefaimhostopaulsalort

(20 octobre) Déjà plus de 120h de grève de la faim pour une partie des 5 grévistes restant. Une Veghja a eu lieu hier soir réunissant beaucoup de monde. Le soutien ne faiblit pas, pas plus que les mobilisations.

« La section Corsica Libera Balagna, inquiète de l’état de santé des jeunes grévistes de Corti qui, d’heure en heure se dégrade, appelle de nouveau ses militants, sympathisants mais aussi tous les balanins à se joindre au rassemblement de soutien que nous organisons demain soir, vendredi 21, sur la place Paoli à l’Isula Rossa à partir de 18h30. Les mobilisations doivent s’amplifier dans toute l’île pour faire plier l’état. Ils sont l’avenir de cette terre, ils pourraient être les enfants de chacun d’entre nous, nous n’avons pas le droit de les regarder se sacrifier. Tutti in l’Isula dumane, hè ora di fassi sente !!! »

grevefaimmercredicorti

(19 octobre 2016) La Veillée prévue à la sous-préfecture de Corti est déplacée devant la chapelle Sainte Croix. La Grève de la faim continue, 5 jeunes hospitalisés, et 2 autres continuent contre l’avis du médecin. 

L’état de 5 des grévistes de la faim s’étant détérioré de manière spectaculaire et inquiétante cette après-midi, ils ont été hospitalisés sous avis médical. Deux autres grévistes ont choisit de poursuivre la grève de la faim contre l’avis médical. Les trois derniers peuvent la poursuivre sous surveillance médicale accrue. Cinq militants poursuivent donc l’action.

Accompagné de sa mère et de son avocat, Ghjiseppu-Maria Verdi s’est présenté libre au palais de justice de Bastia vers 14h, où il a été placé en détention. Il a été présenté au procureur de la République, Nicolas Bessone, qui lui à signifié son déferrement au centre pénitentiaire de Borgo. Une dizaine de proches de l’ex fugitif étaient rassemblés au palais de justice où son arrivée s’est déroulée dans le calme.

Environ 200 personnes sont rassemblées dans le calme devant le Palazzu, à l’endroit même où se trouvait Ghjiseppu Maria Verdi, condamné à 6 ans de prison, qui a entamé une grève de la faim et demandé son incarcération à Borgo. Ghjiseppu Maria Verdi est parti se rendre, c’est ce qui vient d’être annoncé à Corte par la voix Paul Salort.

Rassemblement à Porto Vecchio à midi
portovecchiomercredi

Beaucoup de monde devant la Mairie de Porto Vecchio en soutien aux patriotes incarcérés, recherchés, à Battini et Tomasini, ainsi qu’à Verdi qui dans le même temps s’est rendu aux autorités coloniales

portovecchiorassemblementbattiniverditomasini

Rassemblement devant le Palazzu Naziunale Di Corti en soutien a Ghjiseppu Maria Verdi en grève de la faim dans la salle des actes.

ghiseppumariaverdi-prisonnierpolitiquecorse

Ce matin à la surprise générale, le jeune Ghjiseppu Maria Verdi, recherché depuis 3 ans se trouve actuellement à Corti avec les autres militants en grève de la faim, tout comme sa mère. Il demande son incarcération à Borgu.

Hier en soirée, La maman de Ghjiseppu Maria Verdi, Elodie Pieri, a rejoint les rangs des grévistes de la faim de Corti. Elle entame à son tour une grève de la faim illimité dans la Chapelle Sainte Croix à Corti. Hier après-midi, des tracts ont été distribués à l’université pour expliquer la démarche des jeunes, et donner rendez-vous pour une veillée, aujourd’hui, en début de soirée

Les soutiens continuent d’arriver sur les réseaux sociaux et directement à Corti. Jean Félix Acquaviva, Président de l’OTV, a Cumuna d’Eccica Suaredda…

elodiepieri-grevefaimghjiseppuverdi

(18 octobre 2016) Depuis hier ce sont dix jeunes corses qui sont en grève de la faim, d’autres pourraient les rejoindre dans prochaines heures.

grevefaimdimanche16octghjuventuindipendentistacorse

Des soutiens de la population cortenaise mais pas que…  Paul-Marie Romani, président de l’université, mais aussi de Sébastien Quenot, directeur de cabinet de Jean-Guy Talamoni, ou du conseiller territorial Jean-Martin Mondoloni. Mais aussi, François Sargentini, président de l’Odarc et Vanina Borromei, vice-présidente de l’Assemblée de Corse. Soutien de la CGC, de la section STC Carrefour Aiacciu… Ange Pierre Vivoni, Maire de Siscu.

Blocage Lycée professionnel Jean Nicoli à Bastia

« Les élèves du lycée professionnel Jean Nicoli qui se sont naturellement rassemblés, ce matin, devant les grilles de l’établissement, en soutien aux jeunes lycéens et étudiants en grève de la faim dans La Chapelle Santa Croce de Corte tiennent à remercier, tout d’abord, tous les commerçants et autres personnes qui nous ont apporté leur soutien. Nous tenons solennellement à réaffirmer, une fois de plus, que nous ne sommes en aucun cas à l’origine des incidents regrettables de la veille. A Nostra Cuscenza hè Resistenza ! U Nostru Populu Camperà ! »

jeannicolilyceegrevefaimsoutien

Rapprochement de Battini et Tomasini

Une réponse devrait peut être avoir lieu dans la journée. Les avocats des deux militants condamnés par la cour d’assises spéciales de Paris demandent aujourd’hui le transfert de leur client vers la maison d’arrêt de Borgu. Stéphane Tomasini est conditionnable.  Nicolas Battini, sa demande de libération devra attendre encore au moins quelques mois

Blocage du lycée de Portivechju ce matinportovechioblocagelycee

Ce matin sur Portivechju un nouveau rassemblement/blocage a eu lieu devant le lycée au grandam du Maire de la Commune, Goerges Mela, qui dans un communiqué hier déclarait « Depuis bientôt 10 jours, le lycée de Porto-Vecchio est bloqué. Ceci étant notamment le fait de personnes extérieures à l’établissement. Si j’entends les revendications portées par les responsables de ce blocage – je rappelle que notre municipalité a voté l’an passé une motion demandant l’amnistie des prisonniers condamnés ou incarcérés pour des faits politiques à l’exception de ceux condamnés pour des crimes de sang – je ne peux en revanche accepter que notre jeunesse soit durablement privée du droit de suivre ses cours. Ce sentiment est aujourd’hui partagé par une grande majorité de parents d’élèves. L’université de Corse a une devise : “studià hè libertà”. Cette magnifique devise je la fais mienne et c’est pourquoi j’en appelle à la responsabilité de chacun afin que la situation se résorbe dès demain matin et que nos enfants puissent enfin retrouver le chemin des cours. »

Le rassemblement a quand même eu lieu sans la présence du premier magistrat de la commune, par contre Jean Christophe Angelini, Président de l’ADEC, était lui sur place ainsi que des militants du mouvement national.  Sulidarità, U Riacquistu et Jean-Christophe Angelini appellent à se joindre au rassemblement demain devant la Mairie.

L’appel des jeunes Lycéens à se rassembler mercredi 19 octobre

« Après avoir pris contact avec les différents lycées de Corse, nous avons décidé de bloquer une nouvelle fois le lycée de Portivechju. Ceci peut paraître surement répétitif mais, en tant que lycéens, nous nous devons de suivre le mouvement entrepris par tous et ne pas rester passifs. Nous vous rappelons qu’à la suite de la manifestation à Bastia, afin de contester le verdict de Battini, Verdi et Tomasini, plusieurs militants de la Ghjuventù Indipendentista ont entamé une grève de la faim. Nous vous informons que nous organisons, nous lycéens, avec le soutien de différents partis politiques dont Femu A Corsica, Corsica Libera, le PNC et la Ghjuventù Indipendentista, un rassemblement, ce mercredi 19 octobre à 12h30, devant la mairie de Portivechju. Nous espérons avoir le soutien de tous, afin de nous montrer solidaires et concernés par cette discrimination de la justice française à l’encontre de ces jeunes corses engagés. »

(17 octobre 2016) ++50h – Deux lycéens ont rejoint la grève de la faim ce matin, au total 10 jeunes dormiront ce soir dans la chapelle Santa Croce de Corti, 10 dont certains grévistes depuis plus de 50h. L’Associu Sulidarità apporte son soutien, tout comme le Président de l’Università di Corsica et du Maire de Corti.

Ce matin comme dans les jours à venir, l’état de santé des jeunes militants en grève de la faim sera étroitement surveillé. 7 jeunes corses sont en grève de la faim.

grevefaim1516171819

Une autre grève de la faim suspendue

colombanibenedetti-grevefaimoct2016

François Benedetti et Joseph Colombani auraient dû la commencer hier matin dans l’église de Migliacciaru. Ils ont décidé de suspendre leur projet de grève de la faim, à la suite de l’annonce des jeunes de Ghjuventù indipendentista d’entamer la leur. Le conseiller territorial de Per A Corsica et le président de la chambre régionale d’agriculture étaient cependant ensemble au jour J et à l’heure H, à quelques pas de l’édifice religieux.

(16 octobre 2016) Les militants d’A Ghjuventù Indipendentista déterminés continuent la grève de la faim. Âgés de 18 à 22 ans les cinq jeunes sont tous étudiants à l’université de Corse-Pascal Paoli de Corte. Assis sur des sacs de couchage dans la chapelle Sainte-Croix, au pied de la citadelle de la capitale historique de la Corse, ils ont entamé leur grève de la faim samedi soir, après une manifestation à Bastia à laquelle ont participé plusieurs milliers de personnes.Après avoir reçu l’autorisation du prêtre de se réunir dans la chapelle, les cinq jeunes gens ont reçu dimanche matin la visite « à titre privé » du maire gaulliste de Corte, Tony Sindali, et de l’abbé Christophe Boccheciampe qui ont déclaré à l’AFP être venus lancer un « appel au dialogue et la paix ». Les militants grévistes de la faim ont reçu ce matin le soutien de quelques habitants de Corte, venus leur proposer de l’eau ou les encourager. Ils devaient recevoir plus tard la visite de dirigeants nationalistes.

grevefaimgicorsedimanchegrevefaimdimanche16octghjuventuindipendentistacorse-3

Nous voulons montrer par cette grève illimitée notre détermination et maintenir la mobilisation en faveur des prisonniers et pour montrer que la manifestation de samedi à Bastia n’y a pas mis un terme », a déclaré Paul Salort, 18 ans, l’un des cinq grévistes. grevefaimdimanche16octghjuventuindipendentistacorse-1 grevefaimdimanche16octghjuventuindipendentistacorse-2

(15 octobre 2016-17h00) Ce samedi 15 octobre les militants d’A Ghjuventù Indipendentista entament une grève de la faim illimité à la chapelle Sainte Croix à Corti en soutien à Battini, Tomasini, Verdi et au delà à tous les prisonniers politiques.

Après une manifestation de grande ampleur dans les rues de Bastia, la jeunesse corse ne compte pas abandonner le terrain, et ce, malgré l’annonce d’un éventuel rapprochement de Niculaiu Battini et de Stefanu Tomasini, condamnés respectivement à 8 et 5 ans de prison.

grevedelafaimghjuventuindipendentistacorse

Reste Ghjiseppu Maria Verdi toujours recherché par la police politique, condamné à 6 ans de prison.

manifbastia15octobre2016-17-2

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: