Breaking News

#Corse Jean Marie Poli, Président de @Sulidarita « TUTTI IN AIACCI U 24 DI SITTEMBRI »

CONFERENCE DE PRESSE SULIDARITA SAMEDI 17 SEPTEMBRE 2016

Hé ORA DI FASSI SENTI : AMNISTIA !

 Il y a un peu plus d’un mois aux  ghujrnate internaziunale di corti, notre association a annoncé une série d’initiatives visant à mobiliser l’ensemble de la société corse, face a l’inadmissible attitude de fermeture du gouvernement sur la question des prisonniers politiques corses.

 Depuis, 20ans, tous les gouvernements successifs nous ont promis le traitement global en matière de  rapprochement des patriotes corses.  Ces promesses n’ont jamais été tenues.

Et pourtant ce sont nos luttes et nos mobilisations qui ont abouties à  la création du centre de détention de Borgu , donnant ainsi la possibilité à plusieurs de nos compatriotes  et leurs familles d’alléger les injustes souffrances de l’exil carcéral.

Cela n’a pas été sans peine, car malgré les multiples réunions  et échanges  au plus haut niveau de la gouvernance de l’Etat Français, aucune solution globale et définitive  n’a jamais été mise en œuvre, malgré leurs propres engagements.

Nul n’ignore aujourd’hui qu’il n’existe aucun  blocage juridique, ou technique au retour de tous  nos frères en Corse.

sulidaritaperumanuconfpresseliberation-7

De même, une grande partie des condamnés peuvent bénéficier d’aménagement de peine, mais le parquet parisien faisant systématiquement appel des décisions toujours favorables, les prisonniers politiques corses restent  incarcérés.

Pire encore, alors qu’a plusieurs reprises le  juge d’instruction en charge des dossiers  effectue  des demandes de remise en liberté, celles-ci  sont également rejetées.

Manuel Valls a clairement  proclamé qu’il s’asseyait sur le principe de l’état de   droit, en  y excluant  illégitimement des prisonniers politiques corses.

Le premier ministre de la dite patrie des droits de l’homme  à refusé de laisser appliquer la loi.

Il est donc l’heure de lui signifier que le peuple corse , a depuis des siècles,  ancré en lui, les valeurs d’humanisme ainsi q’ un profond rejet de l’injustice et du despotisme.

Il est également l’heure de signifier à  Paris, que nous rejetons avec force, le scandaleux amalgame des lois nouvellement instaurées par le douloureux et barbare contexte international, du radicalisme islamique,   qui contraint les prisonniers politiques corses , ainsi que les patriotes ayant  déjà effectués leurs peines depuis de nombreuses années  et parfaitement réinsérés, dans notre société .

Alors  que la décision  historique du FLNC , de s’engager dans un processus de démilitarisation de l’espace politique  a  apporté sa contribution à la construction d’une corse apaisée , le gouvernement s’arque boute dans une déraisonnable politique répressive  contre les patriotes corses et un déni de démocratie à l’encontre de tout un peuple, qui a  largement validé et dans plusieurs circonstances, sa volonté de construire un avenir de paix, avec l’Amnistie des prisonniers  et recherchés politiques corses.

Il est donc l’heure de se faire entendre pour obtenir l’Amnistie pour tous.

Les appels a la manifestation de samedi ne cessent d’affluer plus de 90 entités de la société civile corse, Syndicats, partis politiques, elus,associations , culturels ,mais également de nombreux soutiens internationaux, ONG, personnalités du monde politique, et la liste s’allonge de jour en jours, car tout le monde ,a   bien compris, qu’il est l’heure de se faire entendre.

Samedi  le peuple corse sera dans la  rue, avec  sérénité,  responsabilité, l’honneur et la  dignité, que lui confère sa légitimité  pour dire qu’il  n’accepte pas  l’arbitraire et  l’injustice .

sulidaritaperumanuconfpresseliberation-13

Samedi nous serons des milliers, corses et amis de la corse, homme et femmes épris de justice et de liberté, pour réclamer le retour  en homme libre de ceux qui ont tout sacrifié  pour  défendre les intérêts collectifs de notre peuple.

Samedi nous serons des milliers pour exiger de l’état français  qu’il fasse sa part de chemin , qui doit nécessairement passer par une loi  d’amnistie, car elle seule validera  la réelle volonté  de résoudre définitivement  le conflit ,  volonté qui  implique une clairvoyance et un  courage politique  qui commande a chacun  d’ assumer  sa part de responsabilité .

Samedi nous serons des milliers pour affirmer que le peuple corse a choisi  la voie de la paix et qu’il s’est dernièrement donné les moyens par la voie démocratique  de travailler à  un avenir meilleur et que celui-ci ,se construira avec l’ensemble de ses enfants et en particulier avec ceux qui sont entrés en résistance et qui en  paye le prix de leur liberté.

E GHJUNTA L’ORA DI FASSI SENTI  AMNISTIA PA TUTTI I PRIGHJUNERI PULITICHI CORSI

TUTTI IN AIACCI U 24 DI SITTEMBRI

PIAZZA DI A GARA  2 ORE

JEAN MARIE POLI

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: