Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Applaudissements, embrassades et même champagne : c’est ainsi que s’est terminé en tout début d’après-midi à l’Assemblée de Corse le débat sur le projet de compagnie maritime publique pour la Corse.

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Un projet qui n’en est plus un, car le montage retenu, nous en avons parlé à maintes reprises, prendra effet très rapidement. Rappelons que le mode de gestion retenu par la majorité territoriale est celui ctde la création de deux Semop, Sociétés d’Economie Mixte à Opération Unique : l’une devant exploiter les lignes pour les ports principaux et l’autre qui organisera la desserte des ports secondaires ;

AlainMosconiSTC

le tout sera chapeauté par une société d’investissement, qui sera chargée de l’achat et de la gestion des navires. Il est important de préciser que pour les ports principaux d’Ajaccio et de Bastia, le capital de la Semop sera à majorité privé, et ce sera le contraire pour les ports secondaires, où là les capitaux publics seront majoritaires. Le STC on le sait, et depuis longtemps, a beaucoup œuvré dans le sens qu’a pris le dossier aujourd’hui. La coupe de champagne n’était pas superflue et va bien au-delà des inquiétudes des détracteurs du projet.

Ecoutez Alain Mosconi, le secrétaire national du STC Marins

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR