X

(Alta Frequenza) Ce jeudi, les cinq personnes qui étaient en garde à vue depuis ce mercredi passaient en comparution immédiate dans le cadre de l’affaire de Siscu.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Le renvoi de l’audience a été demandé et obtenu par les avocats commis d’office des trois membres de la famille Benhaddou, maîtres Anaïs Colombani et Jean-Pierre Rigaut-Pasqualini. Toutefois, en attendant l’audience du 15 septembre, Mustafa Benhaddou, élément moteur de la rixe selon le procureur de la République de Bastia Nicolas Bessone, restera en détention provisoire, son casier judiciaire chargé ayant aussi pesé lourd dans la balance, tout comme la fuite d’un quatrième membre de la famille Benhaddou impliqué dans les incidents, Hocine, qui était en situation irrégulière sur le territoire français toujours selon le procureur. Jamal et Abdelilah Benhaddou ont quant à eux été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d’aller à Siscu et de prendre contact avec les autres protagonistes de l’affaire, tandis que les deux habitants de Siscu, Lucien Straboni et Pierre Baldi, ont été placés sous contrôle judiciaire avec interdiction de rentrer en contact avec les autres protagonistes.
TalamoniSimeoniGillesJEanGuyGouvernementCorse (1)Au sortir de cette audience en comparution immédiate, la réaction des personnalités politiques était assez attendue, d’autant que Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni avaient pris leur part dans la possibilité pour les deux habitants de Siscu de rentrer passer la nuit chez eux ce mercredi pendant leur garde à vue. Du côté de Jean-Guy Talamoni, il y avait une certaine satisfaction après cette audience, celui-ci ayant l’impression qu’un pas vers l’apaisement a été fait.

On écoute Jean-Guy Talamoni

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)