X

(Alta Frequenza) Lors d’un point presse en fin de journée ce mercredi, Nicolas Bessone, le procureur de la République de Bastia, a fait un point sur les cinq gardes à vue en cours dans le cadre de l’enquête sur la rixe de Sisco.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  Trois maghrébins sont en garde à vue pour d’éventuelles violences en réunion avec arme, pour les faits étant intervenus dans la crique, crique que ces familles maghrébines s’étaient appropriée selon le procureur de la République, connaissant plusieurs incidents avec des locaux et des touristes au cours de la journée. Deux autres gardes à vue concernent des villageois de Siscu pour d’éventuelles violences en réunion, relatives cette fois aux tensions qui ont eu lieu après l’arrivée des gendarmes et des secours.
JusticeProcesCorserepression-2Une affaire ni de radicalisation religieuse, ni de racisme selon le procureur, mais plutôt de caïds ayant tenté de s’approprier cette crique selon Nicolas Bessone.

Ecoutez Nicolas Bessone

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)