X

(Corse Matin) Le PNC de Jean-Christophe Angelini, Fabiana Giovannini et François Alfonsi a validé le projet en assemblée générale. Inseme per a Corsica de Gilles Simeoni et de Jean-Felix Acquaviva a tenu une conférence de presse pour encourager la démarche.

A Chjama naziunale de Jean Biancucci y est également favorable. Les trois partenaires se sont parfaitement fait à l’idée d’une fusion, un terme à la mode dans le vocabulaire politique de la Corse, et à ce que Femu a Corsica, qui est une coalition électorale devienne un parti politique nationaliste structuré. L’objectif étant évidemment que ce parti qui donnera plus de lisibilité à la mouvance protéiforme des nationalistes modérés soit dûment créé en amont des prochaines élections électorales. En réalité, tout l’enjeu est là.

secondTourTerri2015corsicaliberafemu (2)

Mais entre la volonté clairement affichée et la concrétisation, le chemin n’est pas forcément une promenade de santé. Quand il s’agit d’aborder un sujet de fond et de rédiger des statuts dans l’espoir d’écrire l’histoire, comme ils l’ont fait dans un passé récent, les nationalistes sont très pointilleux. Pour obtenir le consensus sur un mot, au mieux ça prend des plombes, au pire il y a des portes qui claquent.

LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN

corsematin-associu

TDR CORSE MATIN

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)