X

J’apporte mon total soutien aux jeunes gens, mineurs, de Siscu qui ont été violemment agressés hier, en fin d’après midi, sur une plage.

Alors même que le peuple corse est nié dans ses droits politiques et sa culture, par l’Etat français, on ne peut accepter, de la part de certains individus, des manifestations de communautarisme et une volonté de tensions volontaires dans l’espace public.

Depuis Pasquale Paoli, la Corse a toujours été une terre de tolérance et de liberté. Elle ne sera jamais un terreau pour l’intégrisme, quelqu’il soit.

Je comprend les reactions et me solidarise des familles.

Je lance un appel à la sérénité afin d’éviter de tomber dans un autre piège grossier : Celui qui profite à des groupuscules et au FN qui s’agitent dans l’ombre, et notamment sur les réseaux sociaux.

En effet, leur stratégie du chaos contribue uniquement à fracturer encore plus, à but électoral, la société corse. Leurs bas intérêts ne sont pas ceux des idéaux du peuple corse, dont ils ont toujours été des adversaires acharnés, de FRANCIA à la CFR en passant par Jean Marie Le Pen qui réclamait, en 1996, la peine de mort contre les « terroristes corses », après l’attentat du FLNC contre la Mairie de Bordeaux.

Paul Félix Benedetti
14 aout 2016

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)