X

« La simulation de Lucas Moura est tout aussi scandaleuse que le geste du « supporter » du ScB. L’un des deux est un professionnel qui doit montrer l’exemple.

On jouait la 68e minute de jeu, et les Bastiais tenaient encore en respect le PSG, quand un supporteur a tenté à l’aide d’une hampe souple en plastique, sans drapeau, de frapper l’ailier parisien.

 « J’ai été touché à la tête, assurait l’intéressé, indemne, mais choqué, à l’issue de la rencontre. A chaque fois que l’on vient ici, il arrive des choses comme ça et ce n’est jamais puni. On est venu pour jouer un match de foot et eux pour foutre le bordel» Lucas Moura


Exclu: BASTIA-PSG simulation de LUCAS (68ème min) par SportingClubBastia

Le club corse a nié avec force le coup. « On ne nie pas l’intention mais le joueur n’a pas été touché », assure Anthony Agostini, le directeur des services généraux en charge de la sécurité.« Les images l’attestent. On n’excuse pas le geste de la tribune mais on espère que Lucas sera sanctionné pour la comédie qu’il nous a faite. »

Quant au joueur, Anthony Agostini s’est aussi entretenu avec lui : « Le joueur a baissé les yeux, il m’a dit: « Alors ça veut dire que je mens. » Je lui ai dit: « Tu le prends comme tu veux ». »

Anthony Agostini, directeur des services généraux du SC Bastia, a crié au scandale devant la presse : « On sent qu’une fois encore la machine médiatique s’emballe. A la demande du délégué principal de la rencontre nous sommes montés au PC sécurité et il n’y a pas eu de coup porté sur le joueur. Il y a un mouvement fait par un supporter avec une hampe souple de drapeau. C’est bien évidemment dommageable mais le joueur n’est pas atteint. Il se roule par terre. Je viens de le croiser et le lui dire. Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour que la vérité éclate. On avait un match extrêmement compliqué à organiser, on s’en est plus que bien sortis dans une ambiance tendue mais correcte (…)On fera le nécessaire pour que cette simulation soit sanctionnée ».

« Simulation confirmée par un délégué »

Selon le délégué de la rencontre, M. Paul Declaude, le brésilien a effectivement simulé. Il a déclaré dans les colonnes de L’Équipe : « Sur le corner, d’où je suis, je crois voir que Lucas a été touché par une hampe de drapeau, mais on m’assurait que ce n’est pas le cas. Alors j’ai demandé à voir les images. Lucas n’a pas été touché, mais je vais faire un rapport à charge et à décharge, car si le supporter n’a pas touché le joueur, il a néanmoins bien tenté de le faire. » Lucas Moura devrait donc se faire titrer les oreilles pour ce mensonge qui n’est pas mieux que le geste des supporters bastiais. Lire la suite sur : http://www.foot-sur7.fr/336099-bastia-psg-lfp-rapport-a-charge-decharge-contre-lucas-annonce


(Spiritu Tuchinu) Le délégué de la rencontre, Paul Declaude, a confirmé que Lucas n’a pas été touché par une hampe de drapeau hier à l’occasion de Bastia-PSG. Comme l’expliquait Anthony Agostini à l’issue du match.

« Sur le corner, d’où je suis, je crois voir que Lucas a été touché par une hampe de drapeau, déclare-t-il dans L’Equipe.Mais on m’assurait que ce n’est pas le cas alors j’ai demandé à voir les images. Lucas n’a pas été touché. »

Une déclaration qui décrédibilise les propos de Lucas, qui disait avoir été touché, en ajoutant : « Ce n’est pas normal, mais ici c’est normal. A chaque fois qu’on vient ici, il arrive des choses comme ça. On est venus pour jouer et ils sont venus pour mettre le bordel. Il faut donner une punition parce que le foot, ce n’est pas ça. »

Un rapport de l’incident à charge et à décharge devrait néanmoins être fait annonce L’Equipe, car le supporter a « tenté (de toucher le joueur) ». Le Sporting a proposé de fournir les bandes de vidéosurveillance à la LFP.


Pendant ce temps là, les « anticorses » se déchaînent sur les réseaux sociaux, aussi bien dans les rangs des inconnus que des « personnalités ».

Jean Rossi (C&C)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)