X

(Corse Matin) Condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat du préfet Claude Erignac, Pierre Alessandri et Alain Ferrandi  (<–lien) sont deux membres du « commando » à être toujours incarcérés sur le Continent.

Historique, car présenté par un président nationaliste. Le même qui, il y a tout juste un an, criait à la foule : « Dans les mois à venir, nous aurons besoin de vous, pour demeurer ce que nous avons vocation à être : la garantie d’un vrai changement. »

FerrandiAlainPierreAlessandriprisonnierpolitiquecorse

« Je n’ai jamais été confronté à une telle décision », s’offusque Me Éric Barbolosi, conseil de Pierre Alessandri, rappelant que l’avis du garde des Sceaux va à l’encontre de celui de la commission locale DPS. Composée de magistrats et de représentants de l’autorité publique et des forces de l’ordre, ladite commission s’était en effet prononcée en mars dernier pour la radiation des deux prisonniers du répertoire DPS.

LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN

corsematin-associu

TDR CORSE MATIN

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)