X

(Corse Matin) Ce devait être un débat. Sur le gouvernement Corse et la construction d’une Nation. Mais l’intervention des élus de la majorité, hier soir, lors des Ghjurnate internaziunale, a plutôt suscité l’engouement d’un meeting. Face à plus de 700 personnes, les représentants du « gouvernement de la Corse » ont réaffirmé leurs engagements pour l’île et leurs axes prioritaires de travail.

Jean-Guy Talamoni, président de l’Assemblée de Corse, n’a pas manqué de rappeler les difficultés auxquelles se heurte la nouvelle gouvernance face à un État qui « peine à prendre en compte » leurs demandes. Appréciant malgré tout les avancées sur la collectivité unique prévue pour « début 2018 » et le fait que, « il y a quelques semaines, le gouvernement a accepté de rouvrir le dossier de la succession du patrimoine« .

GHJURNATE INTERNAZIUNALE DI CORTI

Gilles Simeoni est revenu sur le chemin parcouru, ses difficultés, avouant : « Je ne suis pas de nature optimiste. Mà, avà ci semu. Notre pays peut être libre, avec des hommes et des femmes libres. » Et pour tous, la liberté passe par un maître mot, repris à de multiples reprises : l’indépendance. Indépendance économique, de formation, de gestion des transports, de l’agriculture…

LIRE LA SUITE SUR CORSE MATIN

corsematin-associu

TDR CORSE MATIN

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)