Produit CORSU E RIBELLU

X

(27 juillet 2016) QUESTION ORALE reportée et  DEPOSEE PAR Mme Vanina BORROMEI Au nom du groupe « Femu A Corisca»

OBJET : VALORISATION DU PATRIMOINE MOBILIER ET IMMOBILIER.  

femuACorsicaAssembleeCorse2016 (7)Madame la Conseillère exécutive, Comme nous l’avons récemment démontré à travers les délibérations n°16/055AC et n°16/079AC des 11 mars et 15 avril 2016, le patrimoine culturel matériel et immatériel de la Corse nous tient très à cœur. Cependant si l’on dresse un Etat des lieux, les actions menées ont sans doute été nombreuses et de qualité, mais trop discrètes. Or le patrimoine archéologique peut constituer à l’évidence une source de richesse pour l’économie identitaire. Des sites comme Paddaghju avec ses 250 monolithes abandonnés dans le maquis, ou Aleria qui a attiré plus de 60 000 visiteurs en 2015 en sont le parfait exemple, sans compter le site grandiose de Cucuruzzu sur lequel l’Assemblée de Corse a déjà travaillé.

Le patrimoine religieux également, avec des dizaines d’églises et de chapelles qui abritent des fresques, des tableaux ou des statues d’une grande valeur, est confronté à des risques permanents de dégradations, en dépit des efforts accomplis par les communes depuis des décennies, le plus souvent avec l’effort de la CTC. La perte des savoirs faire est une des causes de l’appauvrissement de notre langue, car, et nous le savons que trop bien, quand un savoir disparaît le vocabulaire disparaît également. Face aux risques de dégradations, voire de disparition de ce patrimoine, la CTC a entrepris depuis quelques années de constituer un service dédié, à savoir, le « Centre de conservation préventif des objets mobiliers ». Son implantation a été décidée à Calvi dans le cadre de la réhabilitation d’un ancien fort militaire, le fort Charlet. Les travaux semblent être achevés.

Madame la Conseillère, pouvez-vous nous repréciser d’une part quels sont les projets de réhabilitation des sites archéologiques de la CTC et d’autre part les missions que la CTC entend impulser grâce à cet outil innovant et la date de l’inauguration de ce centre ?

Mme Vanina BORROMEI Au nom du groupe « Femu A Corisca»