Breaking News

Semaine répressive en #corse – Deux procès en deux jours

(Article du 10 juillet 2016) Après le refus catégorique du Premier Ministre adressé aux élus du gouvernement corse, concernant les prisonniers politiques (Rapprochements, Amnistie), la langue Corse (Cuufficialità), le statut de Résident, et après que le Le Tribunal d’Instance de Paris ait jugé l’objet du STC illicite. Voici que 8 patriotes passeront devant les tribunaux coloniaux.

Sébastien Poilblan, militant de Corsica Libera, est convoqué mardi 12 juillet 2016 à 13h30 au Tribunal Correctionnel d’Aiacciu suite à son refus d’ADN lors de sa Garde à Vue en Mars dernier. Il avait été convoqué le mardi 12 avril à 16h au casernement militaire d’Aspretto pour cette raison.  En avril Ghjuventù indipendentista déclarait « nous souhaitons également apporter notre soutien à Sébastien Poilblan mise en examen pour refus de don d’ADN. Ceci est la preuve que l’acharnement répressif français n’est pas encore terminé. »

Convoqué à 13h30 mardi 12 juillet, le délibéré est tombé à 19h00, relaxe pour Sébastien Poilblan, militant de Corsica Libera et de Sulidarità. 

colonisation-france-corse-proces_jeunesse

7 autres corses, dont le Président d’A Ghjuventù Indipendentista, un militant ainsi qu’un membre de l’exécutif de Corsica Libera, sont quant à eux convoqués lundi au Tribunal de Bastia. En effet , « Santu Casanova, honnête agriculteur Cortenais et membre de notre Associu, Francescu Santoni, membre de l’exécutif de Corsica Libera ansi que militant de l’Associu et de la Ghjuventù Indipendentista, Paul Salort président de la Ghjuventù Indipendentista, Patrick Baldacci militant de Corsica Libera, Rémi di Caro, Adrien Matarise et Thibaud Salva, supporters du SCB font l’objet d’une procédure judiciaire consécutive à divers mouvements de protestation dénonçant les violences policières dont a été victime notre jeunesse à Reims. »

« Ce lundi 11 juillet, 2016, le procureur de la République de Bastia a demandé 3 mois d’emprisonnement ferme pour récidive à l’encontre de Francois Santoni, membre de l’exécutif de Corsica Libera, 6 mois avec sursis pour Toussaint Casanova, militant de Sulidarità, 4 mois avec sursis pour Thibaud Salva et 4 mois avec sursis simple pour Rémi di Caro. »

Adrien Matarisse a été condamné à des Travaux d’intérêt généraux. 1000 euros d’amende pour Patrick Baldacci. Relaxe pour Thibaud Salva pour les incidents mais 2 mois avec sursis pour refus de prélèvement ADN. 4 mois avec sursis pour Rémi Di Caro victime d’un véritable acharnement. 6 mois de prison avec sursis pour Santu Casanova. Des TIG pour Francescu Santoni.

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: