Breaking News

#Corse @ghjustiziaperi1 « Affaire Maxime Beux, notre vigilance reste intacte »

Hier, notre ami Maxime Beux rencontrait le ministre de l’intérieur.

Face aux interrogations d’un jeune gravement blessé par des errements policiers, Monsieur Cazeneuve n’a pu répliqué que par la stigmatisation déjà trop connue.

En effet face à l’infirmité permanente de notre ami, Monsieur Cazeneuve a répondu en affirmant notamment comme Manuel Valls avant lui, que les Corses étaient naturellement violents tout en revendiquant ses 25 % de racines corses….(sic) D’où sa position dubitative selon ses propos quant au déroulement des terribles faits de Reims… Dans le droit fil de l’incohérence dont il a fait sa ligne de conduite, il a ignoré de répondre aux questions sur l’affaire prétextant la séparation des pouvoirs qu’il a pourtant lui même bafoué en intervenant dans cette affaire le lendemain et le surlendemain des faits; ce qui bien évidemment a entaché là sérénité de l’enquête du poids des déclarations d’un ministre de l’intérieur.

Par contre la directrice de l’IGPN présente, a clairement pris à contre pieds la version officielle jusqu’à présent.

Car selon elle, la version du « poteau » ne résiste pas à l’épreuve des faits puisque pour elle il s’agit clairement d’une blessure provoquée soit par une matraque, soit par un flashball corroborant ainsi la version des supporters présents à Reims ainsi que celle de Maxime. Et nous sommes certain que les expertises médicales, balistiques, les vidéos toujours aux mains de la justice de Reims, les relevés métriques et la reconstitutionn de la scène que nous en sommes actuellement en train de reproduire, prouveront que Maxime a été blessé par un tir de flashball.

Quoi qu’il en soit notre vigilance reste intacte et nous continuerons à suivre de près le déroulement des différentes enquêtes et procédures concernant cette affaire. Notre détermination, reste elle aussi intacte c’est pourquoi nous serons de nouveau aux côtés des nôtres lundi 11 Juillet à 14 heures pour soutenir nos jeunes harcelés par des procédures aussi ubuesques qu’injustes dont le procès à été ajourné.

Par ailleurs nous nous félicitons de la nouvelle relaxe en appel d’André Maraninchi qui lui aussi faisait l’objet de mises en accusations abusives de la part du parquet, qui on l’aura compris ne fait pas l’économie de procédure sans matière en préférant poursuivre de jeune citoyen malgré l’inconsistance des dossiers et des accusations. Drôle de façon de dépenser l’argent du contribuable.
Dunque a lotta cuntinueghja é firmemu à fiancu à à Nostra ghjuventu

Tutti à u palazzu di ghjustizia Di Bastia luni l’11 di lugliu à 2 ore per susteneli.

Ghjustizia per i Nostri
7 juillet 2016

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: