Produit CORSU E RIBELLU

X

(FRANCE 3 CORSE) Co-officialité du Corse, amnistie des prisonniers « politiques », statut de résident: Manuel Valls a de nouveau rejeté lundi les demandes les plus symboliques des dirigeants nationalistes corses à l’occasion de sa première visite comme Premier ministre dans l’île.

Très attendue, et malgré ces désaccords persistants, sa visite s’est déroulée dans une ambiance plutôt sereine, illustrée notamment par l’hommage unanime rendu à l’ex-Premier ministre Michel Rocard. Sa mémoire a été saluée à l’Assemblée de Corse par une minute de silence avant que les dirigeants nationalistes de l’île Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni, puis le Premier ministre Manuel Valls, ne prennent la parole.
visiteVallsCorseTalamoniSimeoniAssemblee (4)
Tour à tour, le président indépendantiste de l’Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni et le président autonomiste du conseil exécutif Gilles Simeoni ont renouvelé devant le Premier ministre les demandes qu’ils font depuis leur victoire en décembre et notamment les plus emblématiques, sur le statut de résident, la co-officialité de la langue corse et l’amnistie des prisonniers « politiques ».

fr3corse

TDR FRANCE 3 CORSE