Breaking News

#Corse – Les salariés du Crij refusent de payer « les pots cassés »

Oui les salariés du Crij-CIBC font la différence entre mauvaise gestion et abus de confiance. Non, le Crij n’est pas une structure fantôme ».

Le message est clair. Alors que l’association est dans la tourmente depuis la plainte pour malversation, déposée à l’encontre de l’ancienne directrice, les salariés du Crij n’ont, quant à eux, pas l’intention « de payer les pots cassés pour les autres ».C’est ce qu’ils ont fait savoir, hier matin, lors d’un point presse organisé dans les locaux bastiais. Bien que le détournement de fonds estimé à plus de 40 000 euros ait pu fragiliser et jeter un certain discrédit sur les missions des treize employés du centre régional d’information jeunesse (Crij) et du centre interinstitutionnel de bilans de compétence (CIBC), l’association doit être sauvée.

Parce qu’il s’agit « d’une structure viable qui assure un véritable service public ». Mais aussi parce que les salariés« n’étaient absolument pas au courant des agissements de la direction » qui ont abouti à sa démission, en date du 14 octobre.

Source et suite de l’article

 

Faites passer l’information autours de vous en cliquant sur :

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: