Breaking News

#Corse @FemuACorsica appelle à se rassembler lundi 10h #Amnistia

Dans le cadre de la visite interministérielle prévue le 4 juillet, Femu a Corsica tient à rappeler que depuis l’accession historique des nationalistes aux responsabilités territoriales, le Gouvernement n’a eu de cesse d’afficher son refus total de participer à un réel dialogue serein et constructif.

Le Premier ministre Manuel Valls, lui-même, n’a pas hésité à affirmer à propos de la Corse au 20h de TF1, et ce dès le 23 décembre, qu’ « il y a des lignes rouges qui là ne peuvent pas être discutées ». Et d’ajouter qu’il n’y avait qu’une seule langue dans la République, qu’il n’y avait pas de prisonniers politiques, qu’un statut de résident serait contraire à la Constitution… (vidéo)

Ce n’est bien évidemment pas ce qu’ont dit les électeurs et électrices en décembre et ce que dit l’Assemblée de Corse depuis plusieurs années maintenant, à travers un nombre important de votes majoritaires et unanimes. Manuel Valls ne peut affirmer dans un même temps sur son compte twitter que « la démocratie a parlé » et que « le Gouvernement appliquera le verdict des urnes » suite au referendum sur le projet de transfert de l’aéroport de Nantes et ne pas prendre en compte la réalité démocratique insulaire. Nous sommes dans un total déni de démocratie concernant la Corse que les nombreuses visites ministérielles depuis quelques mois ne sauraient masquer. Si nous soutenons la mise en place rapide de la Collectivité unique, nous ne pouvons en revanche nous contenter de cette unique mesure ou de la mise en place, par exemple, d’une très symbolique agrégation de corse.

amnistia une logo euskal bask basq

Femu a Corsica depuis 2010 et au-delà le peuple corse depuis près de 60 ans pour la période contemporaine, se battent pour la reconnaissance des droits légitimes dont doivent bénéficier les Corses, notamment celui de disposer d’eux-mêmes. De plus, Femu a Corsica a toujours manifesté sa bonne volonté et privilégié le dialogue. Or, le Gouvernement, encore une fois, à travers son attitude arrogante et son refus systématique à toute avancée réelle et conséquente, n’encourage en rien l’apaisement. Pis, il entretient un climat de tension politique qui risque gravement d’hypothéquer l’avenir. Nous souhaitons donc que le Gouvernement français change diamétralement d’attitude en se hissant à la hauteur des enjeux et qu’il prenne en compte les avancées démocratiques validées par le peuple corse et ses représentants légitimes.

Dans ce contexte, enfin, Femu a Corsica appelle la population à participer dans la dignité et le calme au rassemblement organisé par l’Associu Sulidarità et la Ligue des Droits de l’Homme au sujet des prisonniers politiques corses, ce lundi à partir de 10 heures, au carrefour de la place du diamant, à Ajaccio.

FEMU A CORSICA

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: