X

(Alta Frequenza) Mossa Paisana, quelques jours après l’action menée à la DDTM, a occupé ce mardi la direction de la MSA.

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) –  Le syndicat agricole s’est rendu à la Mutualité Sociale Agricole pour dénoncer une situation « dramatique, économique et morale ». Alors même qu’ils n’ont pas encore perçu les versements des aides de la PAC, la MSA, selon eux, a décidé de recouvrir les dettes sociales par voie d’huissiers. Que se passe-t-il exactement ? Ecoutez Bernard-Antoine Acquaviva, président de Mossa Paisana

logo-MSA(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Mossa Paisana, quelques jours après l’action menée à la DDTM, a occupé ce mardi la direction de la MSA. Le syndicat agricole s’est rendu à la Mutualité Sociale Agricole pour dénoncer une situation « dramatique, économique et morale ». Alors même qu’ils n’ont pas encore perçu les versements des aides de la PAC, la MSA, selon eux, a décidé de recouvrir les dettes sociales par voie d’huissiers. Apparemment, les huissiers mandatés par la MSA pourraient être des faux huissiers. Plaisanterie à part, ceux-ci ne sont pas mandatés réellement pour percevoir les arriérés. Un problème de comptabilité, de phasage des opérations voire de communication serait à l’origine de cette situation. Ecoutez Sébastien Grippi, le directeur adjoint de la MSA de Corse.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)