X

Saveriu Luciani, Président de l’OEHC, inaugure les ouvrages hydrauliques de la vallée de l’Ortolu le 22 juin 2016 :

Porté par l’Office d’équipement hydraulique de Corse, le projet d’irrigation de la vallée de Tizzà par le plateau de Cauria a permis plusieurs réaménagements notamment :

‐ Une station de pompage,
‐ Un réservoir,
‐ 17 km de canalisations,
‐ Une desserte potentielle en eau agricole de 170 hectares.

L’objectif est d’offrir aux agriculteurs une meilleure desserte en eau brute agricole.
Le budget total de l’opération s’élève à 4 000 000 € et celui‐ci est financé majoritairement par l’Etat au titre du PEI, mais également par le Département de Corse du Sud et la Collectivité territoriale de Corse.

Discours du Président Luciani – Réservoir de Cauria

Principieraghju stu discorsu salutendu attori di st’idea scema oramai realità. Pensu à M Versini, à Dumenicu Bucchini, eletti di terrenu ch’anu pussutu à so livellu cuntribuisce à stu filmu, ma pensu dinò à un’agricultore scontru in Livia in principiu d’annu, M Preziosi. Forse chì l’’agricultura aspetta digià un seguitu à sta prima tappa, ma mi pare ch’ellu sia troppu prestu oghje per prumette, ancu s’è vo capite bè ch’omu ci riflette digià.
Lorsque l’on arrive ici et que l’on mesure les réalisations, on comprend mieux pourquoi j’entends évoquer rapidement le cadre général dans lequel nous situons l’action de notre Office. Contrairement à certaines légendes modernes, force est de constater que la Corse n’a pas bénéficié du suréquipement pourtant constaté dans les régions du sud de la France, depuis les années 1960.
Rappelons que l’ouvrage majeur de la vallée de l’Ortulu, son barrage, est en service depuis 1997. D’une capacité de 3 millions de mètres cubes, il permet de desservir en eau agricole la majeure partie de la vallée, via des conduites de transfert et de densification réalisées entre 1997 et 2001 sur un linéaire de plus de 15 Km.
Rappelons aussi que les études menées par la Chambre d’Agriculture de Corse du Sud sur les potentialités agricoles de cette micro-région (800 hectares à moyen terme, 170 hectares à court terme)ont permis à l’Office d’Equipement Hydraulique de Corse de dimensionner les ouvrages permettant une irrigation répondant aux besoins recensés.

Rappelons enfin que l’aménagement de la vallée de l’Ortulu prévoyait depuis l’origine la desserte en eau agricole de la vallée de Tizzàviale plateau de Cauria. Il a fallu pourtant attendre l’année 2011 et surtout une volonté farouche des agriculteurs de l’association « I Marini di sartè » et son Président Georges Preziozi, pour que ce projet devienne une réalité.
Cette petite introduction de l’agir local au penser global, et réaffirmer notre vocation. L’action dans laquelle s’inscrit l’OEHC, sachant que l’un des objectifs de cette mandature reste la refonte du schéma d’aménagement hydraulique de la Corse, ainsi que la réalisation d’infrastructures de desserte en eau dans des zones qui en sont actuellement dépourvues et en adéquation avec les orientations du PADDUC.
A ce titre, un focus sur le grand Sud s’impose : Le réchauffement climatique de ces dernières années rend aujourd’hui indispensable la poursuite et l’accentuation du programme de travaux structurants hydrauliques permettant la sécurisation en eau de l’ensemble des microrégions desservies par les ouvrages de la Collectivité Territoriale de Corse et dont l’OEHC est concessionnaire. Or, et ce n’est pas faute de l’avoir dit et répété, la région du Grand Sud doit devenir une priorité en matière d’aménagement du territoire hydraulique.
Devant ce déséquilibre croissant, en période estivale, entre les ressources et les besoins accrus par les incidences du réchauffement climatique, il est important pour la Collectivité Territoriale de Corse, impulse une politique axée sur 3 axes principaux :

– Le renforcement des stockages
– L’amélioration de la connaissance sur les ressources en eau ; désormais notre nouveau service Hydro Climatologique
– L’amélioration des rendements

L’ensemble de ces problématiques a été ainsi abordé, à notre initiative, lundi dernier 30 mai à Bastia, avec l’ensemble des partenaires du Monde Agricole, dans le cadre de la mise en place d’une mission transversale avec l’ODARC et l’OEC.
Ceci pour conclure mon introduction générale en disant que face à cet enjeu sociétal majeur, l’Office d’Équipement Hydraulique de Corse, outre sa mission globale d’aménagement et de gestion des ressources hydrauliques de la Corse, accentuera ses efforts sur la mise en œuvre des axes cités ci-dessus.

Je reviens ici pour donner l’articulation de cet ensemble hydraulique :

a. La station de refoulement de Salsinaghja abritant deux groupes de pompage pour un débit installé de 300 m3/h. L’entreprise RAFFALLI-TP a réalisé le génie Civil, l’entreprise HYDRELEC la partie hydromécanique et l’électricité/automatisme

b. Le réservoir du plateau de Cauria, d’une capacité de stockage de 1500 m3(22 mètres de diamètre pour une hauteur d’eau de 6 mètres) réalisé par l’entreprise CASTELLANI BTP
c. Un réseau de près de 17 km de canalisations allant du diamètre 300mm au diamètre 150 mmm pour les antennes principales et desservant les secteurs de Tradiccettu, Funtanedda, et du plateau de Cauria. L’enfouissement de ces canalisations a été réalisé par les entreprises RAFFALLI TP, MILANINI, CASTELLANI et LEANDRI.

Le coût total de réalisation des travaux s’élève à : 3 870 000 €. Le délai global de réalisation de l’ensemble de cette opération a été de 3 ans, délai intégrant quelques difficultés foncières au démarrage des travaux, avec, pour le détail, l’État au titre du PEI à hauteur de 50 % soit2 M€, le Conseil Départemental de Corse du Sudet la CTC chacun à hauteur de 25 % soit1 M€.
Alors, pour conclure, au-delà de cet équipement important, dans une région – j’évoquais tout à l’heure le Sud-Est – qui mérite un renforcement de notre action, d’autres réalisations sont en cours ou en projet, sur le très court terme : Dire que la mise en œuvre de l’ensemble de ce schéma hydraulique vaut valeur d’exemple en termes d’aménagement hydraulique est une chose. Dire aussi qu’au travers de l’OEHC, cela nous engage à le reproduire dans d’autres micro-régions de l’Ile. En ma qualité de Président, je m’y engage, parce que je suis intimement persuadé, parce que je viens moi aussi di stu populu pastore et réaffirme notre détermination d’aménageur, y compris dans le cadre de la 3ème convention d’application du PEI.

Cumpieraghju stu discorsu à pena longu cum’ell’aghju principiatu, salutendu tutti l’attori è felicitendu a qualità di u travagliu fattu, megliu, di u prufessiunalisimu è di l’invistiscimentu di l’omi di l’Offiziu d’Ecchippamentu Idrolicu di Corsica, ma dinò di tutte l’imprese ch’anu permessu oghje di fà ghjunghje l’acqua in Cauria.

Dui versi d’un’amicu livianese, per cunsacrà stu ritornu nant’à una terra di storia induve tuttu principiò

Tali a mani chì vensi in tempu d’ancu à fà
È vi feci d’altura cù quiddu arti supranu
Ùn era ancu lu mondu è n’erati dighjà
Guardiani impitrati di u ricordu umanu.

Saveriu Luciani, Président de l’OEHC

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)