X

Le Royaume-Uni quitte l’Union européenne–Breixit en tête -72,2 % de participation – 51,8 % de voix pour-Près de 800000 voix de plus-la Livre s’effondre, l’UE panique, les places boursières et bancaires, qui avaient pesé contre la sortie, s’affolent…

Depuis que le Royaume-Uni a voté le Breixit, les commentaires se multiplient quant à “la fin du Royaume-uni” dès lors qu’il quitte l’Union européenne…

C’est ansi que sont mis en avant les votes pro-Union européenne de l’Ecosse et de l’Irlande du Nord en opposition aux votes Brexit du Pays de Galles et de l’Angleterre, les quatres nations constitutives du Royaume-Uni/

Rappels historiques

Le Royaume-Uni de Grande-Bretagne, Britannia est créé en 1707 : (United Kingdom of Great Britain) et d’Irlande du Nord[1] (and Northern Ireland) État indépendant, il comprend (outre l’Irlande du Nord) :

À son apogée, l’Empire britannique (Royaume-Uni et toutes les entités, dont il est légalement séparé, mais qu’il contrôle) s’étendait sur un tiers des terres émergées. À la fin de l’époque victorienne, il a beaucoup perdu de son monopole industriel, surtout au profit des États-Unis, l’ayant surpassé en production et en commerce industriel dans les années 1890, et de l’Empire allemand. Mais il resta une superpuissance prépondérante, atteignant sa superficie maximale en 1921.

Après l’Indépendance de la République d’Irlande (1922) six des neufs Comtés de la Province d’Ulster restent attachés au Royaume-Uni.

Depuis 1927, le nom officiel est « Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord », union de quatre pays (Angleterre, Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord) dont le principal est l’Angleterre. L’Union Flag (Union Jack) superpose les drapeaux de 3 composantes: la Croix de St Georges médiane rouge sur fond blanc (Angleterre) la Croix de St André, obliques blanches sur fond bleu outremer (Écosse) et la Croix de St Patrick, obliques rouges sur fond blanc (Irlande).

PoggioliArchiveCorsica (2)C’est l’un des rares pays du monde où la Constitution n’est pas codifiée. Elle est constituée de conventions constitutionnelles et de divers éléments issus de coutumes et de la Common Law, ensemble désigné souvent sous la dénomination de « Loi constitutionnelle britannique » mise en place depuis Guillaume le Conquérant (1066). Il a trois systèmes de loi distincts : le droit anglais (English Law) pour l’Angleterre et le Pays de Galles, le droit nord-irlandais (Northern Ireland Law) basés sur les principes de la Common Law, et le droit écossais (Scots Law) système hybride basé sur les principes de droit civil. « L’Acte d’Union » (1707) garantit le système des lois séparées pour l’Écosse. La Chambre des Lords est la plus Haute Cour (cas criminels et civils d’Angleterre, Pays de Galles et Irlande du Nord, et seulement pour les cas civils en Écosse). Des changements constitutionnels (2009) ont transféré les pouvoirs de la Chambre des Lords à la nouvelle Cour suprême du Royaume-Uni. Celui-ci est divisé en quatre parties, souvent appelées home nations (nations d’origine) ou pays constituants, avec des gouvernements locaux. Un Lieutenant-Lord nommé par la Reine, est représentant personnel de différentes zones spécifiques en son sein. Les territoires d’Outre-mer (Île de Man, Jersey et de Guernesey) sous sa souveraineté et son contrôle formel n’en font cependant pas partie, étant des « dépendances de la Couronne ».

Dès le XVIème siècle, la langue anglaise apparaît comme le ciment spécifique d’une conscience nationale en gestation. Les autorités s’emploieront à la répandre dans les actes administratifs pour renforcer « l’identité anglaise». Le modèle anglo-saxon, avec l’Anglais comme langue véhiculaire, tend à imposer certains modes de fonctionnement dans les institutions mondiales, notamment commerciales. Le Gallois, l’Ecossais, l’Irlandais, le Cornique et le Scots sont reconnues comme langues régionales du Royaume-Uni.

Source et suite : http://www.pgp-web.com/cn/ (Pierre Poggioli)

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)