X

Le 13 décembre 2015 les électeurs corses ont signifié à nos pros de la politique qu’ils les avaient assez vus.

Dans la situation désastreuse où se trouve la Corse après 150 ans d’usage néolithique de la cueillette et de la fraude électorale, on s’est aperçu dans les foyers que la Corse n’avaient ni routes, ni hôpitaux, ni aménagement urbain,ni transports extérieurs, ni traitement des ordures, ni absolument rien d’une région moderne…On a les records qu’on peut ; la Corse a celui de la pollution sans industries, elle a aussi le record du plus grand nombre de flics et de barbouzes par habitant pour la population la plus âgée d’Europe , 10 flics ou assimilés pour 100 habitants ! La Corse française est devenue le « pays du diable » comme le disait Alfredo de la Sicile dans « Cinéma pararadiso » !

Mais elle a un autre record, celui des découpages administratifs surréalistes qui arrangent Paris et ses représentants locaux ! La énième réforme qui s’annonce porte sur la collectivité unique. Ça ne règle aucun des problèmes de fond, mais ça fait des économies ! Et pour une fois, elle ébranle le clan et son système ! Nos dynastes de la pulitichedda, qui considèrent, à juste titre d’ailleurs, que la charge d’élus professionnels est un héritage de leurs anciens, n’arrêtent pas de se creuser la cervelle pour savoir quel profit tirer de la réforme comme ils ont coutume de le faire. Et que je te multiplie les interventions sur la « ruralité », sur le « centralisme de la CTC », sur la proximité, sur la répartition des pouvoirs, sur un futur roi de Corse qui remplacerait le Préfet, quelle horreur !

Au foot on appelle ça geler le jeu ! Dans ce cas on joue la montre, on attend la prochaine élection qui permettra de réformer la réforme au mieux des intérêts de la droite et de la gauche corses une fois encore réunies a l’usu corsu, pour que rien ne bouge afin que tout reste comme avant !

Tous ces braves gens sont attachés à la démocratie, à condition qu’elle leur permettent d’en vivre, et à la « nation », sans que l’on sache bien s’il s’agit de la « nation » défendue par certains de leurs ancêtres en 1943 ou celle de 2016…

Ghjacumu Faggianelli

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)