X

« Le jugement en appel de Jean-Louis EMMANUELLI traduit un malaise persistant. Le fait que cet homme n’ait pas été condamné à de la prison ferme contribue à un apaisement souhaité par celles et ceux qui l’ont soutenu.

Mais la décision n’est pas acceptée par Jean-Louis EMMANUELLI lequel a toujours protesté de son innocence. Outre le fait qu’un retrait de permis et une amende lourde sont autant de conséquences immédiates sur sa vie professionnelle et privée, le doute persiste quant à l’établissement des faits tels qu’ils se sont déroulés, notamment sur les conditions qui ont amené les gendarmes à utiliser leurs armes.

A l’heure ou une énième loi sur le terrorisme et la criminalité récemment promulguée reconnait une possible absence de responsabilité pénale pour les forces de l’ordre ayant fait usage de leurs armes, l’affaire de Jean-Louis EMMANUELLI prend une autre dimension. Elle doit interpeller toutes les consciences.

Pour sa part, la LDH demeure aux côtés de Jean-Louis EMMANUELLI et de son  comité de soutien qui entendent poursuivre leur action pour que la vérité soit dite. »

LDH CORSICA

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)