X

(MEDIABASK) Pour Bagoaz, le récent transfert de deux détenus basques vers la prison de Valence signe le renforcement de la dispersion.

Bagoaz voit dans ces mouvements « un très mauvais signal » envoyé par le garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas, faisant fi des demandes de rapprochement et de regroupement portés par les détenus et « relayés par la majorité des forces politiques, syndicales et sociales du Pays Basque ».

simu fraterlli EuskalCorsica bask basq

« Cette situation n’a que trop duré », pour le collectif qui s’adresse « au gouvernement français et en particulier au garde des Sceaux pour que cesse cette politique d’éloignement et de dispersion. »

La suite en détail « sur le site de Mediabask

MEDIABASK7

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)