X

Corsica Libera Valincu Sartinesi a procédé à une distribution de tract ce lundi 13 juin pour alerter sur le camping sauvage dans la région. Pour Corsica Libera tourisme de qualité et protection de l’environnement sont indissociable. Voici le texte du tact distribué hier :

« CORSICA LIBERA, sizzioni Valincu-Sartinesi, se mobilise, sur ce site prestigieux de CAPULAUROSU, classé NATURA 2000, qui abrite des espèces endémiques telles que la BUGLOSSE CREPUE (fleur CORSO-SARDE et présente sur peu de bassins, dont le Valincu).

Alertés également par la population, sur les menaces de tout ordre qui pèsent sur le site, en particulier par l’occupation massive et illégale des campeurs sauvages (Camping-cars, 4×4 aménagés,. . .) qui, bien qu’ informés de la classification du site, dans un mépris total, s’échangent par le biais de FORUMS l’information selon laquelle ils peuvent occuper le site sans jamais être inquiété.

Face à cette situation, nous ne pouvons rester plus longtemps spectateurs du saccage de notre Terre.

Cette anarchie, avec des conséquences néfastes pour l’environnement (développement du camping sauvage, 4 x 4 déambulant sans restrictions…) donne certes de la Corse une image de « terre de liberté » qui attire ceux qui veulent profiter de vacances à moindre coût, mais cela renforce la situation d’une île vendue pour rien, et accentue le caractère bas de gamme du tourisme pratiqué chez nous, tout en réduisant les retombées économiques.

photo d’illustration

 

Bien qu’une signalétique aux entrées de l’agglomération interdise le camping sauvage, les campeurs, provisions faites avant leurs départs, faisant fi de cette règle, séjournent en toutes illégalité, sur des sites protégés, terrains privés ou le domaine public, sans se soucier des atteintes portées à notre Economie, à notre Environnement et au Respect dû à notre Peuple. Le but étant de limiter leurs dépenses tout en profitant gratuitement de « l’île de beauté ».

Les nuisances subies à leur passage sont nombreuses: déchets jetés dans la nature (vidange eaux usées, poubelles, . . .), embouteillages dus a des infrastructures locales non adaptées, stationnements anarchiques; N’hésitant pas à approvisionner leurs réservoirs d’eau à partir de nos fontaines et allant jusqu’a utiliser les points d’eau de nos cimetières …

Corsica Libera demande :

• L’application de la réglementation déjà existante pour le site de CAPULAUROSU ainsi que la tenue des promesses faites quant à son aménagement (panneaux, glissière, clôture, portique d’entrée,. . .) et ce, de manière fidèle à notre conception de l’économie touristique qui prendra toujours en compte la valorisation de notre patrimoine et le respect de notre environnement.
• La mise en place d’une réglementation imposant aux camping-car de passer chaque nuit de leur séjour en Corse dans des infrastructures touristiques d’accueil adaptées en en apportant la preuve lors de leur départ sous peine d’amende.

Corsica Libera, sizzioni Valincu-Sartinesu
Pà Vò, Pà i Corsi , Pà a Corsica
13 juin 2016″

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)