X

Le parcours de la bière Pietra durant ces vingt dernières années, les lecteurs d’Arritti ont pu en suivre toutes les étapes. Car dès l’origine du projet, nous étions aux côtés de Dominique et Armelle Sialelli, en lien avec Femu Quì qui venait à peine de se créer.

Vingt ans plus tard, la brasserie Pietra est parmi les entreprises majeures de la Corse. Sans doute pas la plus importante, même si 44 employés et 16,5 M€ de chiffres d’affaires en font un acteur économique désormais de premier plan : à titre de comparaison le chiffre d’affaires de la production viticole en Corse est de l’ordre de 60 M€. Mais, même si elle n’est pas la plus grosse des entreprises corses, Pietra est certainement la plus emblématique. Car dans le parcours de la bière Pietra on trouve tous les ingrédients du développement auquel la Corse aspire, et qu’elle peut générer à partir de ses ressources propres.

Premier ingrédient : un brin de folie lié à l’amour de la Corse. Dominique Sialelli et son épouse, au début jeunes cadres aux compétences prometteuses chez un grand brasseur du continent, n’ont pu résister à l’appel de leur pays. Ils ont conçu leur projet dans leur village de Pietraserena, au point d’appeler leur produit-phare Pietra. Faire de la bière en Corse : l’idée a paru folle ! En baser la composition sur la farine de châtaigne : plus fou encore !

Deuxième ingrédient : une ingéniosité rare, technique, pour mettre au point un produit exceptionnel qui a rapidement conquis les amateurs, corses et touristes ; mais aussi une ingéniosité commerciale et managériale aigue pour conduire la mise en marché d’une marque totalement nouvelle. C’est là que la rencontre avec Femu Quì a été capitale, et aussi avec la foire de la Châtaigne de Bucugnà, autant de lieux de convergence et d’entraide de la Corse qui croit en son avenir, en ses produits identitaires, et dans les paris fous de ses enfants.

AlfonsiFrancoisTroisième ingrédient : la compétence entrepreneuriale pour réussir non seulement à créer un marché ex nihilo, mais aussi à en utiliser toutes les ressources pour réussir un développement économique impressionnant.

La Brasserie Pietra de 2016 est un modèle comme unité de fabrication, aux techniques de pointe pour arriver à un outil industriel très performant, 5 millions d’euros investis pour développer encore l’entreprise. Le développement à l’export est maintenant au programme des nouveaux défis à relever. Avec des accords négociés avec les principales entreprises corses du secteur. Pietra est passée du développement d’une idée originale au développement d’une activité économique porteuse, capable d’entraîner tout un secteur économique dans l’île.

Cette « success story » nous met du baume au cœur. Le développement de la Corse à partir de son identité propre a trouvé avec la bière Pietra un emblème incontesté. Qui, il y a vingt ans, aurait imaginé que c’est la production d’une bière qui serait porteur d’un tel symbole pour l’économie corse ?

François Alfonsi

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)