X

(Alta Frequenza) C’est la déception ! Cette phrase est revenue comme un leitmotiv à l’issue de la visite en Corse de la Secrétaire d’Etat au Commerce et à l’Artisanat, Martine Pinville.

(A.Bertocchini & M.Andreani – Alta Frequenza) – En effet, à l’issue d’une longue journée de travail, ponctuée de visites sur le terrain, la déception était grande après l’annonce par la ministre des mesures retenues par le gouvernement pour tenter un tant soit peu de pallier aux difficultés des petites et moyennes entreprises de l’île.

GillesSimeoniPresidentExecutifCorse (3)

Déception bien entendu pour Gilles Simeoni, qui n’a pas trouvé les mesures gouvernementales à la hauteur des difficultés rencontrées aujourd’hui par l’entreprise corse. Certes, quelques points pourront être retenus comme étant positifs, mais sur le fond du problème, et notamment sur le moyen et le long terme, on peut dire qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Gilles Simeoni a tenu à dire à la ministre que le problème des entreprises corses est un problème global qui ne reçoit pas de Paris toute l’attente espérée.

Ecoutez le président de l’Exécutif de Corse.

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)