X

13 juin  « U Ghjornu di a partenza » 

Le Samedi 13 juin 2015 à Portivechju, a été organisé l’inauguration d’une statue de Pasquale Paoli sur le port de cette ville.

Pour la 2eme année consécutive l’Associu a Paolina a commémoré le départ en exil  de Pasquale Paoli ,le 13 juin 1769.  Ce jour là, à Portivechju,  Paoli et ses troupes embarquaient à bord de frégates anglaises qui devaient les emmener en Angleterre via Livourne puis plusieurs pays d’Europe. Lors de ce voyage Paoli fut accueilli et traité comme un véritable homme d’état et un héros. Après le défilé dans les rues de Portivechju  avec I Naziunali et un rassemblement au port  devant la statue de Pasquale Paoli le public a pu assister à une conférence de l’historien Antoine-Marie Graziani  puis à une soirée culturelle avec plusieurs groupes de la région et  la troupe U Teatru Nustrali .

Le 13 juin 2015 et pour sa deuxième édition, A Paolina di Portivechju organisait un défilé, à 18h, qui a eu lieu depuis l’église en passant dans tout le centre ville, par le Bastion et la Porte Génoise pour descendre jusqu’à la marine, au son du culombu et des tambours avec I Naziunali et la troupe U Teatru Nustrali ainsi que des chevaux, une calèche, l’ensemble en costume d’Epoque. Une gerbe de fleurs a été déposée au pieds de la statue de Pasquale Paoli. Un rappel de l’’histoire a été évoqué par Antoine Marie Graziani avant de chanter le Dio Vi Salvi Regina avec la participation de Jacques Culioli, Jean-Charles Papi et Don Mathieu Santini. Le canon a tonné pour clôturer cette cérémonie. Dans le prolongement des idées du Babbu di a Nazione qui avait crée l’université de Corti, la culture corse a été honorée par une soirée musicale animée par le groupe Sol’IdeL (6 chanteurs et musiciens) le groupe Sempr’in Cantu (3 chanteurs et musiciens), les participations de Jacques Culioli, Jean-Charles Papi, Don Mathieu Santini , celle de Jean-Mathieu Guazelli ainsi que la troupe de U Teatru Nustrali. Un grill et une buvette ont été mis à place pour poursuivre les échanges dans la convivialité

En effet, Pasquale Paoli partit depuis ce lieu en exil le 13 juin 1769, sous la protection de ses troupes fidèles alors que l’armée française tentait de l’assassiner.

Un mois après la défaite de Ponte Novu, Pasquale Paoli et plus de 300 patriotes corses embarquèrent pour prendre le chemin de l’exil.

PascalPaoliAssociuPaolinaStatut (2)Cette partie de l’histoire ayant sombré dans l’oubli, A PAOLINA a tenu l’année derniere à rendre aux Portovecchiais et à la Corse ce qui leur appartient. Un rassemblement avait eu lieu depuis la place de l’église et s’était rendu sur le port (en passant par la tour génoise jusqu’à la marine, en empruntant le chemin de Pasquale Paoli.) où il avait été procédé à une inauguration.Le 13 juin 1769 il s’ embarque à Porto-Vecchio sur un navire Anglais. Il débarque à Livourne le 16 et le 18 à Harwich, pour se rendre à Londres, où l’a invité par le roi, il fait un véritable voyage triomphal au travers de l’Italie du nord, de l’Autriche, de l’Allemagne et des Pays-Bas.Enfin, l’Angleterre l’accueille avec tous les honneurs dus à un véritable homme d’état assorti de l’étoffe d’un héros.Mais la Corse perdra son Indépendance et Paoli restera en Angleterre plus de vingt ans. (extrait)

2014

Cette marche symbolique a été précédée par un roulement de tambour d’I Naziunali au son des Culombi. Lors du levé de voile qui a mis au grand jour le buste de Pasquale Paoli, encadré par I Naziunali, un discours a été prononcé par un représentant de A PAOLINA qui a laissé ensuite sa place à Antoine-Marie Graziani qui a fait un exposé historique. Pour terminer cette cérémonie inauguratrice, ARAPA avait interprété u Diu vi salve Regina et un pot di A Fratellanza avait eu lieu sur place.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)