Produit CORSU E RIBELLU

X

(CORSE MATIN) Sur la scène de l’émission Place publique, à la CCAS de Porticcio, on a décortiqué, les premiers mois de la mandature nationaliste. Entre majorité et opposition, les langues se sont déliées, ont parfois fourché, mais n’ont jamais été données au chat.

Cinq mois déjà ou à peine, c’est selon, depuis que les nationalistes se sont assis sur la défaite de la droite et de la gauche pour mieux se caler dans leur gouvernance. L’émission Place publique tente le bilan. Cela s’écoute
RCFM-Talamoni-SimeoniMai2016CorseDe l’homme politique pétri d’idéologie à l’homme politique pétrifié dans sa propre idéologie, il n’y a parfois qu’une Place publique. Celle dont l’enregistrement s’est déroulé lundi soir à la CCAS de Porticcio. Sur le thème des premiers mois frappés au sceau de l’ère nationaliste. Invités à la tribune, cinq élus de haut vol en termes d’expérience. Qui ont défendu bec et ongles leurs idées. Mais ont aussi, parfois, été contraints à des atterrissages forcés.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011