Produit CORSU E RIBELLU

X

Hier une personne âgée a été citée à comparaître pour dégradations le 6 juillet devant le tribunal correctionnel de Bastia, comme 3 autres étudiants et un mineur eux aussi pour les mêmes faits.

Nous étions plus de 5000 à Bastia le 20 février pour demander « Ghjustizia per Maxime » après les graves faits qui se sont déroulés à Reims.

Malheureusement la répression est à sens unique.

Ainsi, depuis le 13 fevrier 2016 on dénombre :

– Côté étudiants et citoyens corses: 20 interpellations, 17 mises en examen, 4 condamnations dont 5 mois de prison ferme, 7 jugements en délibéré, 5 en attente de jugement, 13 contrôles judiciaires dont 1 prolongé sur mineur, 5 interdictions de manifester, 8 personnes rouées de coups, un blessé grave, 2 années de cursus académique gâchées, une infirmité à vie.

– Côté police de Reims: RIEN, malgré nos plaintes pour violences et pour faux malgré les vidéos-surveillances qui ont témoigné des brutalités policières que l’on ne veut pas communiquer si ce n’est 4 sur 44 caméras de sécurité.
Un mensonge d’état auquel va succéder vraisemblablement un mensonge judiciaire.

U TROPPU STROPPIA

Le verdict du 13 Mai augmentera certainement les chiffres côté étudiants et citoyens corses.

Alors nous appelons les mères et pères de famille, les filles et fils, les petites filles et petits fils, sœurs frères à se mobiliser car vos enfants, vos parents ne sont pas à l’abri de cette répression.

Vos enfants sont en danger, un contrôle judiciaire, une condamnation sont les seules réponses.
Ces mesures peuvent marquer au fer rouge leurs avenirs.

Pourtant vos enfants ne sont ni des voyous, ni des délinquants. Ils veulent s’exprimer, étudier pour avoir une instruction, travailler pour fonder une famille, et penser librement.

La police ne vous protège pas, la police protège un système.

L’unità sì face daretu à ogni colpu.

Bastia 1905, Ghjuventù Indipendentista, Sezzione Guardia Storica, Associu Tocca à noi, Orsi Ribelli, Cunsulta di a Ghjuventù Corsa, Ghjuventù Paolina