X
Jeudi 5 mai, c’était jour d’élection en Ecosse et au Pays de Galles. Les nationalistes écossais (Scottish National Party – SNP) ont remporté une troisième victoire historique, les nationalistes gallois (Plaid Cymru – PC) ont désormais prouvé qu’ils représentaient l’avenir du Pays de Galles ! Une majorité pro-indépendance confirmée Le SNP a réussi l’exploit de rester pour la troisième fois consécutive la première force politique écossaise. Le Labour (centre gauche) n’avait tenu que 2 mandats (1999-2003 et 2003-2007), voyant son score s’éroder irrémédiablement (34% en 1999, 29% en 2003, 29% en 2007, 26% en 2011 et 19% 2015). Le SNP, lui, confirme sa montée en puissance (21% en 2003, 31% en 2007, 44% en 2011, 42% en 2016). Désormais, il est vu comme le seul parti à défendre les intérêts de l’Ecosse et des Ecossais. Avec 63 sièges sur 129 (- 6 sièges par rapport à 2011), le SNP ne conserve pas sa majorité absolue mais précisons que le système électoral avait été conçu pour éviter toute majorité absolue -et que le SNP est toujours à ce jour, le seul parti à avoir réussi cet exploit- et qu’il obtient 42% des voix, loin devant les Conservateurs (droite) qui obtiennent 23% et 31 sièges (+16 sièges) et le Labour (gauche), en pleine perdition, en Ecosse (19% et 24 sièges -13 sièges), après avoir dominé la vie politique au nord du mur d’Hadrien depuis le début des années 1980. Mais la vraie -petite- surprise, c’est la progression des Verts écossais qui obtiennent 7% et 6 sièges (+4) et permettent, au Parlement écossais, de conserver une majorité en faveur de l’indépendance, les Verts écossais ayant fait campagne pour le Yes en Septembre 2014, aux côtés du SNP. Avec ces résultats confirmés, la First Minister écossaise, Nicola Sturgeon, qui a succédé à l’emblématique Alex Salmond qui avait démissionné de son poste après le référendum, sort largement renforcée et remporte sa première élection qui en préfigure de nouvelles. Indéniablement, le  »futur de l’Ecosse est entre les mains des Ecossais ». L’avenir s’éclaircit aussi au Pays de Galles ! Souvent relégué -injustement- au second plan de la vie politique du Royaume Uni, le Pays de Galles vient de connaître un tremblement de terre politique. Certes, la citadelle travailliste n’a pas cédé mais elle a vacillé en son sein. Dans la circonscription de Rhondda, Leanne Wood, la patronne du Plaid Cymru, parti nationaliste gallois, a défait Leighton Andrews,

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet