X

(RCFM)Le FLNC du 22 octobre a annoncé dans la nuit de lundi à mardi, dans une communication à la presse, la démilitarisation de l’espace politique et une « cessation des actions militaires qui ne signifie pas un dépôt des armes. »

 Une cinquantaine de clandestins fortement armés, exhibant des armes de guerre notamment des lances-roquettes, quelque part dans le maquis. Ce FLNC qui n’a plus revendiqué d’action depuis longtemps s’était dit prêt à reprendre les armes lors de sa dernière communication en juin 2013. C’était alors en marge de la visite dans l’île de Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur. flnc22-2016

Et c’est à nouveau Manuel Valls mais en tant que « Premier ministre français » qui est visé par les clandestins qui le qualifient de rigide et complètement fermé au dialogue. Le FLNC du 22/10 considère que « l’accession au pouvoir des nationalistes est un tremblement de terre politique dans l’histoire de la France » et qu’elle « représente une réponse extraordinaire au mépris de la France envers notre peuple. »

Lire la suite sur RCFM

RCFM corse radio

TDR @FRANCEBLEURCFM

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)