Produit CORSU E RIBELLU

X

En réaction à la politique de fermeture de plus en plus manifeste des autorités françaises à l’égard de la Corse, la Ghjuventù indipendentista et l’Associu Tocca à noi ont décidé de se mobiliser pour ce rassemblement symbolique devant les grilles du Palais d’injustice ce samedi 23 avril 2016. Voici le texte de cette action :

Face à la politique désastreuse de l’État français en Corse, nous devons plus que jamais montrer l’union indéfectible du mouvement national, notamment à travers ses structures militantes populaires, associatives et syndicales. Les revendications fondamentales visant à une solution politique en Corse dépassent très largement le cadre des partis et organisations diverses, ce sont aujourd’hui les revendications légitimes de tout un peuple.

ToccAnoi-indipendentista-GI

Car en effet, c’est une solution politique, à la hauteur des progrès qui ont été accompli en Corse depuis plusieurs années, qui doit s’enclencher d’urgence. Nous nous devons de le rappeler une nouvelle fois, des mesures fondamentales ont été votées par nos élus ces cinq dernières années ; statut de résident, co-officialité, inscription dans la constitution, compétences fiscales et bien sûr amnistie des prisonniers, recherchés et assignés. En portant au pouvoir notre famille politique, le peuple a très clairement validé et confirmé ces orientations, et plus largement, exprimé très clairement son désir de changement et d’émancipation.

À cette expression démocratique, s’ajoute un effort de paix considérable que nous nous devons de rappeler là aussi ; la démilitarisation du FLNC.

En clair, la Corse est entrain de se sortir, à elle seule, de quarante années confrontations et de situations conflictuelles avec l’État en jouant pleinement la carte de la démocratie et de l’apaisement.

Face à cette situation, l’État continue de s’enfoncer dans un snobisme méprisant et profond. En plus de fermer la porte aux votes de l’Assemblée (mis à part sur la collectivité unique, qui est très loin d’être une réponse à la hauteur du problème), Paris continue inlassablement de réprimer nos patriotes ; les traitements ahurissants des cas de Paul-André Contadini, d’Eric Marras, de Lisandru Plasenzotti et de Serge Poilblan, en sont les exemples les plus récents.

Nous le redisons très clairement, des efforts remarquables allant dans le sens d’un apaisement global ont été produits en Corse ; notre Pays tend la main à Paris et attend plus que jamais l’ouverture d’un réel dialogue afin de mettre en place les conditions d’une solution politique à ce que l’on appelle communément le « problème corse ». Cette situation, la France est très loin d’en prendre la mesure. À ce titre, nous tenons à dénoncer de la manière la plus ferme l’attitude irresponsable et ridicule du gouvernement, qui par son mutisme et son déni de démocratie, joue un jeu très dangereux.

Car si le gouvernement prétend ne plus avoir de marge de manœuvre pour modifier la constitution (nécessaire à la mise en place de certaines mesures votées par l’Assemblée de Corse), Il a cependant encore les moyens de faire un geste fort, en ouvrant ce processus politique que nous attendons tous. En ce sens, ce qui constitue le véritable commencement d’un processus politique, c’est l’amnistie de tous les patriotes corses, qu’ils soient prisonniers, assignés ou recherchés. Et avant même de faire ce geste fort, l’État a déjà le devoir de faire appliquer ses propres lois en rapprochant en Corse l’ensemble des patriotes incarcérés. Pour en revenir à l’amnistie, nous le répétons, la France a amnistié des prisonniers politiques corses à deux reprises, et dans des situations bien pires, bien plus tendues et bien plus complexes qu’aujourd’hui. L’amnistie est donc possible, la balle est dans le camp de la France !

Face à ces fins de non recevoir de la part de l’État français, nos deux organisations ont le projet, dans les jours qui viennent, de publier une lettre ouverte à l’attention des instances européennes, afin de les alerter et de les sensibiliser sur cette situation de blocage insensée qui n’a que trop duré.

Nous vous remercions de votre attention et nous félicitons d’avoir pu mobiliser nos deux structures pour cette action essentielle, nous appelons à ce que ce type de mobilisation commune, unitaire et rassemblant le mouvement national de manière globale se reproduise à l’avenir de manière régulière.

TUTTI INSEME PÀ UNA SULUZIONE PULITICA !!!!

GHJUVENTÙ INDIPENDENTISTA – ASSOCIU TOCCA À NOI