X
Délibéré dans le troisième procès Paul-André Contadini. Le procureur avait requis 8 ans de prison le 15 mars dernier. Ce 12 avril Paul-André Contadini a été condamné à à 7 ans de prisons avec deux tiers de sûreté.  Le 15 mars dernier, Paul-André Contadini était jugé au tribunal correctionnel de Paris C’est la troisième fois que Paul-André Contadini militant nationaliste accusé d’avoir participé à une « nuit bleue », comparaît devant la justice. Paul-André Contadini avait été arrêté en décembre 2012, quelques heures avant une série d’attentats contre des résidences secondaires en Corse, une « nuit bleue » revendiquée par le Front de libération nationale de la Corse (FLNC). Il a été condamné à cinq ans d’emprisonnement le 23 janvier 2015, pour détention et transport d’explosif en vue de préparer une destruction et contrebande de marchandise prohibée. En novembre dernier, il avait été condamné à 5 ans de prison par la cour d’appel de Paris. Décision annulée ensuite par la Cour de Cassation.En effet, la cour de cassation a annulé cette condamnation ce mercredi 18 novembre, estimant que la cour d’appel de Paris aurait dû se déclarer incompétente puisque « les faits dont elle est saisie ne constituent pas des actes de terrorisme ». Le procureur a requis 8 ans de prison. Sébastien Poilblan, militant de Corsica Libera, était convoqué ce mardi 12 avril à 16h au casernement militaire d’Aspretto suite à son refus d’ADN lors de son audition de Garde à vue, en mars dernier. Il en est ressorti rapidement et il sera convoqué devant un tribunal en juillet prochain… Le 22 Mars 2016 – Interpellations de militants dans la région d’Aiacciu. Des arrestations menées sur commission rogatoire d’un juge d’instruction parisien. L’enquête porte sur une infraction à la législation sur les armes (mars 2014). Six personnes étaient entendues par les gendarmes de la section de recherches et les hommes de la police judiciaire à Ajaccio. Au moins une personne, incarcérée pour autre cause, aurait été extraite de sa cellule. Appels au rassemblement devant le casernement d’Asprettu (sulidarità,Ghjuventù Indipendentista) Eric Marras rapproché en mars dernier en Corse, vers le 25, a été libéré cet après midi, 12 avril, de la prison de Borgu, afin de prendre un avion, pour Salon de Provence, dans le but d’être assigné à résidence avec un bracelet électronique.   Eric Marras est un patriote corse, détenu SDAT en région parisienne depuis le 29 mars 2011. Il a été incarcéré dans la très vétuste maison d’arrêt de la Santé durant une instruction

Produit CORSU E RIBELLU

Votre site hébergé à partir de 3€ par mois...
Votre nom de domaine offert... Pour tout paiement au comptant d'une année d'hébergement... en cliquant sur le logo IPFIXE
EuroWH hébergement internet