Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Si le conseil départemental de Haute-Corse s’est plutôt bien déroulé dans son ensemble, son début n’a pas montré la face la plus reluisante de la politique.

(Julien Pernici – Alta Frequenza) –  En effet, suite au communiqué de presse du groupe Inseme du conseil départemental suite à la conférence de presse commune des deux départements sur la collectivité unique fin février, et à plusieurs demandes de ce groupe en interne au CD2B, le président du CD2B, François Orlandi, a très vivement réagi. Celui-ci a ainsi affirmé ne pas avoir peur de perdre sa place d’élu, et avoir peu goûté aux méthodes et communications du groupe d’opposition, notamment concernant des demandes de certaines pièces dans le cadre de l’affaire des gîtes ruraux, François Orlandi jugeant que certains élus étaient dans les faits des enquêteurs en herbe. actualite-blog

Mis à mal en début de séance par François Orlandi, le président du conseil départemental de Haute-Corse, le groupe Inseme a expliqué avoir voulu des clarifications notamment sur la position du département concernant la collectivité unique. Quant aux pièces demandées dans le cadre des affaires touchant au fonctionnement du conseil départemental ces dernières années, Inseme dit vouloir laisser la justice suivre son cours.

On écoute le président du Conseil Départemental de Haute-Corse, François Orlandi

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR