Produit CORSU E RIBELLU

X

(MEDIABASK) Ce qui n’était qu’une « affaire individuelle » relevant de la justice il y a quinze jours aura finalement été traité « avec la plus grande attention » à la Chancellerie. Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux depuis la démission de Christiane Taubira, revient sur la détenue « Madame Guimon ».

Sa réponse est la suivante. Elle est « précise, circonstanciée et sera faite en substance aux différents députés qui [l’]ont interpellé » (texte complet ci-joint). Dans un premier temps, il reconnaît la « prise en charge médicale étroite » nécessitée par sa maladie ainsi que les difficultés inhérentes à cette prise en charge fin novembre « lors de la constitution d’escortes ».

BREIZH-LORENTXA-BASQUE

Il précise ensuite que le chef d’établissement « a réorganisé les modalités d’extraction de l’intéressée  dès la mi-décembre et [qu’]il est désormais en mesure de réaliser en toute autonomie les escortes nécessaires à la prise en charge de Madame Guimon ». « L’expertise diligentée dans le cadre de sa demande de libération conditionnelle déclare l’état de la détenue compatible avec sa détention au sein de cet établissement », ajoute-t-il.

La suite en détail « sur le site de Mediabask

MEDIABASK7