X

Le 17 décembre 2015, le Conseil national de protection de la nature (CNPN) a émis un avis sur le projet de parc marin Cap Corse/Agriate. Cet avis* ne figure pas dans le dossier de l’enquête publique qui démarre aujourd’hui.

Le 16 février, il a été rendu public par le CNPN sur son site. Il est copié ci-dessous. Tous les amoureux de la mer et du littoral, et tous ceux qui veulent participer à l’enquête publique**, doivent absolument lire la liste des observations contenues dans cet avis !

ParcMarin2

Avis assorti des recommandations suivantes :

  • Que la rapidité de la procédure de création du PNM ne pénalise pas sa réussite.
  • Que la création du parc n’affaiblisse pas, en temps, moyens et missions, la réserve naturelle des îles Finocchiarolla.
  • Que cette création soit suivie de la mise à disposition le plus rapidement possible des moyens nécessaires, afin de répondre aux objectifs du futur plan de gestion et de ne pas décevoir les attentes locales exprimées au cours de la première phase de concertation.
  • Que les limites de compétences des différents acteurs (PNM, collectivité, gestionnaires…) soient clairement précisées, notamment pour la gestion du littoral et de ses enjeux d’érosion et de fréquentation.
  • Que la formulation “en tant que de besoin”  [concerne la proposition “Créer des zones de protection renforcée / des zones d’exclusion de toute activité permanentes ou temporaires” dans les principes d’action correspondant à l’orientation de gestion “Préserver, voire restaurer, l’intégralité des écosystèmes marins et littoraux, notamment des habitats et espèces rares ou emblématiques du Parc”] soit supprimée.
  • Que la rédaction du plan de gestion permette de disposer d’éléments de connaissance plus fournis, en particulier sur les ressources et les pressions exercées sur ces ressources.
  • Que le PNM intègre, dans ses orientations, la maîtrise et la régulation des activités, afin de répondre à la mission de protection et de développement durable des PNM.
  • Qu’une réflexion soit menée pour définir de manière partagée le “développement durable” en milieu marin et littoral du présent projet de PNM.

En ce qui concerne le périmètre :

  • Que le périmètre du parc soit étendu au nord du Cap Corse jusqu’à la frontière maritime avec l’Italie, afin d’inclure la zone du rocher des Veuves.
  • Que le périmètre du parc ne soit pas étendu jusqu’à Bastia (ce qui pourrait déséquilibrer le projet), mais qu’une convention entre la commune de Bastia et le parc naturel marin soit prévue.

En ce qui concerne le conseil de gestion :

  • Que le conseil de gestion comporte deux représentants d’associations de protection de la nature.
  • Que le conseil de gestion comporte un “sociologue historien”, au regard du poids de l”‘histoire.
  • Que la demande de contrôle, qui a été citée par de nombreux intervenants lors du travail de la mission d’études, soit prise en compte.

La commission demande également :

  • Que le dossier lui soit à nouveau présenté après l’enquête publique.
  • Que le projet de plan de gestion soit porté à la connaissance du CNPN avant son adoption.

SUITE DU DOSSIER 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)