X

(CORSE MATIN) Les élus de la Corse sont repartis de leur rencontre avec pas mal de désillusions…

Soleil radieux sur la capitale. Française, évidemment. A Paris, tout le monde s’est retrouvé, comme prévu à 11 heures. Mais pas au 80, rue de Lille. Au dernier moment, ou presque, on a atterri, non loin de là, au 72 rue Varenne, à l’hôtel de Castries. L’ancien ministère du Logement abritant désormais le fief du ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, Jean-Michel Baylet.

ExecutifCorseAssembleeperaCorsica (2)

Deux heures et demie d’échanges. Et dans l’air, un air de Matignon bis. Avec les mêmes mots, à la sortie, dans la bouche de – cette fois – la vingtaine d’élus composant la délégation (les deux préfets de l’île étaient présents en avec le dossard d’accompagnateurs). « Réunion cordiale ». Sur la forme, les portes n’ont pas claqué. Sur le fond, on ne l’a certes pas touché… Reste un ressenti de désappointement quasi unanime.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)