Produit CORSU E RIBELLU

X

(Alta Frequenza) Jean-Michel Baylet, dans un bref communiqué diffusé hier dans l’après-midi, est revenu sur son rendez-vous avec la représentation politique corse à Paris.

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) –  L’intitulé même du document ne laisse transparaître aucune ambigüité : il s’agissait bien d’une rencontre avec les élus de Corse au sujet de la création de la collectivité unique. Exit donc l’inscription de la Corse dans la Constitution, le statut de résident, la co-officialité de la langue corse, ou encore un statut fiscal spécifique. On a donc parlé de la collectivité unique, mais uniquement avec la vision que le gouvernement porte sur celle-ci. Les demandes avancées par les élus de Corse, à savoir la définition des critères utilisés pour la réorganisation du territoire, ont donc été rejetées.
actu (1)
Une phrase soulignée en gras dans le texte ministériel expose toute la volonté de celui-ci pour le traitement des affaires de Corse. En effet, « le projet d’ordonnance traitera : de l’organisation des services de l’Etat en Corse ; des dispositions spécifiques aux missions et au personnel de la future collectivité unique ; des conséquences à tirer de la création de la collectivité unique sur les établissements publics, services, instances et organismes dont la collectivité de Corse est membre. » Tout est dit donc et il est fort probable que la prochaine réunion organisée dès avril ne permettra de sortir des lignes telles que définies.

 

AltaFrequenza

ALTA FREQUENZA TDR