X

(FRANCE 3 CORSE) Les dirigeants nationalistes corses qui sont reçus mardi par le ministre des collectivités territoriales Jean-Michel Baylet aimeraient débattre « d’une véritable solution politique » pour l’île, et ne sontpas « dans une logique belliciste » avec Paris, Gilles Simeoni.

« Nous aimerions d’une part discuter de la collectivité territoriale unique, et d’autre part élargir la perspective et le débat avec la recherche d’une véritable solution politique d’ensemble à une situation conflictuelle qui dure depuis des décennies en Corse. malheureusement sur cet aspect-là pour l’instant, Paris reste sourd et muet », a déclaré Gilles Simeoni, le président du Conseil Exécutif Corse sur France Inter.
simeonigillespresidentAssembleeExecutifCorse (2)« On n’est pas dans une logique belliciste ou de querelle », a-t-il ajouté, soulignant que « beaucoup de Corses se sentaient profondément Français ». « Les Corses se sentent partie prenante des valeurs de la République mais attendent aussi de la République qu’elle reconnaisse le fait collectif qui est le nôtre », a-t-il poursuivi.

LA SUITE SUR FRANCE 3 CORSE

fr3corse

TDR FRANCE 3 CORSE

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)