Produit CORSU E RIBELLU

X

(CORSE MATINAprès neuf cent quatre-vingt-neuf jours d’une détention « provisoire » qui ne l’était plus depuis longtemps, Stéphane Tomasini, un jeune homme soupçonné par la justice d’avoir participé à une attaque à la voiture bélier contre la sous-préfecture de Corte en avril 2012, a été remis en liberté après une décision favorable rendue par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris vendredi soir, a-t-on appris de source judiciaire.

Si M. Tomasini ne sera pas soumis au port d’un bracelet électronique, son élargissement n’en demeure pas moins assorti de strictes conditions : obligation de résidence en région parisienne, pointage bi-hebdomadaire et obligation de trouver un emploi, une formation ou de reprendre ses études.
StefanuTomasiniPP12022016.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011