X

(CORSE MATIN) Jean-Guy Talamoni a tenu hier une conférence de presse pour informer que la problématique de l’arrêté Miot reste une priorité.

La fiscalité sur le patrimoine reste un des points de consensus en Corse. La fin du régime dérogatoire au 1er janvier 2018 inquiète. Mais à deux reprises, le Conseil constitutionnel a prôné le retour dans le droit commun
TalamoniJeanGuyAssembleeCorseConférence de presse impromptue hier pour Jean-Guy Talamoni. Le président de l’Assemblée de Corse tenait à faire le point sur le dossier de l’arrêté Miot dont les élus ont fait une priorité. « La fin de cette spécificité fiscale qui datait du Consulat, et l’entrée totale dans le droit commun, est prévue pour le 1er janvier 2018 »,rappelait, hier après-midi, le président de l’Assemblée de Corse. C’est l’un des points importants de la commission permanente.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)