Produit CORSU E RIBELLU

X

Suite à la venue des parlementaires européens de l’AEL sur notre territoire, a Ghjuventù Indipendentista s’est mobilisée, tout au long de la journée d’hier, pour protester et réaffirmer que leurs idées et leurs principes ne sont pas les bienvenus en Corse.

Nous n’avons pas souhaité nous joindre à la démarche de la CGT puisque, pour rappel, cette organisation avait directement et publiquement comparé les militants de la GI à des fascistes voire à des nazis.

Nous ne partagions pas non plus leur modus operandi consistant à faire une simple haie de « déshonneur » en musique à l’aéroport d’Aiacciu hier matin.

Notre mobilisation contre la présence des députés frontistes sur notre terre s’est donc poursuivie tout au long de la journée.

Les nationalistes ont été les seuls à s’opposer à ce séminaire des élus de l’extrême droite européenne jusque tard dans la nuit.

6 janvier 201 6 Bombage Ajaccio Fin décembre 2015
6 janvier 201 6 Bombage Ajaccio Fin décembre 2015

Nous avons fait face, avec de jeunes compagnons de toute la LLN, au bus transportant la délégation du FN et assimilés à son arrivée à l’hôtel de luxe Sofitel et l’avons forcé à faire demi-tour. Nous avons également fait face pendant de longues heures à un déploiement disproportionné de forces de police sous la pluie et le vent.

Nous souhaitons le dire clairement : Les idées du front national et de leurs amis européens n’ont pas leur place en Corse. Basées sur l’unification forcée d’Etats-nation archaïques, dans la négation et la persécution de minorités dont nous faisons partie, réprimant férocement toute velléité d’émancipation des peuples, cette doctrine est néfaste et nous la combattrons toujours. Cette mobilisation s’est également faite en soutien à nos frères basques, catalans, irlandais ou écossais qui subissent au quotidien l’opposition farouche de ces politiques anachroniques dont les représentants étaient présents hier.

A nostra cuscenza hè resistenza

Ghjuventù Indipendentista