X

(CORSE MATIN) Toussaint Taddei, Jean-Claude Gasperini, Joseph Colombani et Jean-Pierre Antonelli, relisant, 17 ans après, le protocole d’accord qui mit fin à la guerre fratricide. « Le mérite, c’est celui des familles qui ont réussi à dépasser leurs douleurs. Pour notre part, nous avons fait notre devoir ».

Le 3 juillet 1999, en signant les accords du Fium’Orbu, treize organisations nationalistes s’engageaient à mettre fin fin à une terrible guerre fratricide. Un jour sans lequel la conquête du pouvoir n’aurait jamais pu être envisagée.
RogerSimoniAccordMigliacciaruLes nationalistes reviennent à peine des cimetières, politiquement ils sont au creux de la vague. le courant s’est fragment en d’innombrables mouvements, l’état des lieux n’est ni celui de la lisibilité, encore moins de la crédibilité. Balayé par une lame de fond mortifére, il va pourtant créer les conditions de sa survie.

LA SUITE SUR CORSE MATIN

logo corsematin2011

 

 

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)