Produit CORSU E RIBELLU

X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Un incendie s’est déclaré ce vendredi matin vers 5h30 dans les locaux qui abritent la mairie, la poste et l’école de Tavera (Corse-du-Sud).

D’après les premiers éléments recueillis, les dégâts sont importants. Les pompiers d’Ajaccio, Vero et Bocognano interviennent sur place. Des inscriptions visant le maire de la commune ont été retrouvées à proximité, ont confirmé les services de la préfecture de Corse. Conséquence notamment, la quarantaine d’enfants n’ayant pu avoir classe aujourd’hui, sera répartie dans les différentes écoles du canton. Une enquête est ouverte.

(Corse Matin) Un feu s’est déclaré ce matin à 5h30 dans les locaux abritant la mairie, La poste et l’école de Tavera. Le bâtiment a été « sérieusement endommagé », selon les secouristes. Les élèves de l’école n’ont pu assister à la classe ce matin. Les pompiers de Bocognano, Vero et Ajaccio sont à pied d’œuvre pour circonscrire le sinistre. Des inscriptions mettant en cause le maire du village, Paul François Raffalli, on été tracées sur la chaussée attenante.

presse corse logo

(Corse Net Infos) Aux alentours de 5 heures 30 vendredi matin, un incendie s’est déclaré dans les locaux qui abritent la mairie, l’école ainsi que le bureau de Poste du village de Tavera, en Corse-du-Sud.

(RCFM) Le bâtiment abritant l’école, la mairie et le bureau de Poste de Tavera a été détruit par les flammes vendredi 5 février. Des inscriptions visant le maire de la commune ont été relevées sur la chaussée, non loin du lieu du sinistre.

(France 3 Corse)  Tôt ce vendredi 5 février, un incendie s’est déclaré dans la mairie du village de Tavera (Corse-du-Sud). Le local, qui abrite aussi l’école du canton et le bureau de poste, est très endommagé. L’origine criminelle de l’incendie ne fait aucun doute pour les gendarmes, qui ont ouvert une enquête. L’origine criminelle de l’incendie ne fait aucun doute pour la gendarmerie. Une inscription mettant en cause le maire, Paul-François Raffalli, a été tracée sur la chaussée près de la mairie incendiée, ont constaté les enquêteurs de la gendarmerie. Il est écrit « maire voleur magouille ».