X

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – La mairie de Penta di Casinca, située à Folelli, a été la cible d’un tir  dans la nuit de vendredi à samedi, ont confirmé les services de la préfecture de Corse.

L’information n’a été révélée qu’il y a quelques heures. C’est le maire de la commune qui a découvert les faits ce samedi. Une arme de chasse semble avoir été utilisée et causé des dégâts sur le haut d’une porte vitrée. Les gendarmes, chargés de l’enquête, se sont rendus sur place pour procéder aux premières constatations. Aucune revendication n’a été retrouvée sur les lieux.

(Corse Matin) Dans la nuit de vendredi à samedi, c’est la Casa cumuna de Penta di Casinca, située à Folelli, qui a été prise pour cible. En effet c’est dans la journée d’hier que le maire, Yannick Castelli, a découvert les faits en levant les yeux alors qu’il s’apprêtait à pénétrer dans les bureaux de sa mairie de Folelli. C’est très vraisemblablement un tir de fusil de chasse qui a occasionné ces impacts situés en haut d’une porte vitrée.

presse corse logo

(Corse Net Infos) La façade de la mairie de Folelli, située sur la commune de Penta-di-Casinca en Haute-Corse, a été mitraillée dans la nuit de vendredi à samedi. Les tirs de chevrotines, qui ont visé le haut de la porte d’entrée, n’ont été découverts que samedi matin par le maire, Yannick Castelli, en ouvrant la mairie. Aucune inscription n’a été retrouvée sur place. Le maire se dit « dégouté » et ne comprend pas.

(France 3 Corse) Le maire, Yannick Castelli, a découvert les faits dans la journée de samedi alors qu’il s’apprêtait à entrer dans les bureaux de sa mairie. C’est vraisemblablement un tir de fusil de chasse qui est à l’origine de ces impacts localisés sur le haut d’une porte vitrée.

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)