X

« Depuis quatre décennies, du fait de sa situation politique, la Corse a connu de nombreux drames.

Le mouvement national, en ce qui le concerne, a payé un lourd tribut. En décembre dernier, notre engagement public en faveur de la paix a reçu le soutien d’une majorité de Corses que nous sommes désormais chargés de représenter. Notre culture et nos valeurs nous conduisent naturellement à respecter et à honorer les morts, tous les morts.

Dans la perspective d’une paix durable et de nouvelles relations entre la Corse et Paris, il faudra bien qu’un jour un hommage soit rendu à l’ensemble des victimes de ces quarante dernières années, dans le cadre d’une réconciliation symbolique entre tous ceux qui ont eu à souffrir du conflit. Ce jour-là, que nous appelons de nos vœux, adviendra tôt ou tard, nous en sommes convaincus.

erignacAussi, mon absence à la cérémonie d’hommage au Préfet Claude Erignac ne devra pas être interprétée comme une marque d’indifférence à l’égard de sa mémoire et de ses proches. Au nom de la Corse, notre respect et notre compassion leur sont acquis.

Cependant, compte tenu de mon parcours personnel et politique, ce respect et cette compassion ne peuvent prendre la forme d’une participation à l’hommage officiel. J’estime que ma présence serait déplacée et sans doute n’est-elle même pas souhaitée.

Pour ma part, j’œuvrerai, en tant que Président de l’Assemblée, et avec l’ensemble des responsables de la Corse, afin de consolider l’apaisement se dessinant actuellement sur l’île. »

Jean-Guy Talamoni
Président de l’Assemblée de Corse

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)