X

(CORSE NET INFOS) Le cortège rassemblé autour d’une unique banderole « Amnistia » portée par les représentants des trois syndicats, derrière lequel d’autres étudiants ont brandi sur tout le parcours emprunté par le cortège des pancartes portant les noms de tous les détenus, s’est ébranlé vers 15 heures de la place Paoli. 

Entre 500 et 800 personnes parmi lesquelles Gilles Simeoni, le président du Conseil exécutif de Corse, et Jean-Guy Talamoni, président de l’assemblée de Corse ou bien encore François Sargentini, conseiller exécutif et président de l’office de développement agricole se sont rassemblés mercredi en début d’après-midi à Corte aux côtes des trois syndicats étudiants – Ghuventu Indipendtistà, Cunsulta di a Ghjuventu Corsa et Ghjuventu Paolina – pour demander l’amnistie pour les prisonniers politiques corses
ManifCortiAmnistia03022016 (8)C’est aux cris  de « Amnistia; amnistia« , « Statu francese assassinu« , « Indipendenza« , « FLN, FLN » que le cortège a redescendu lentement le cours Paoli pour gagner sans problème – toute la circulation vers le centre-ville de la cité paoline était interdite – la sous-préfecture sans jamais croiser de forces de l’ordre qui avaient été, discrètement, regroupées à l’entrée sur place.

LIRE LA SUITE SUR CNI

CorseNetInfosSURcorsicainfurmazione

TDR CORSE NET INFOSal

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)