Produit CORSU E RIBELLU

X

(Unità Naziunale Publié le 7 aout 2018 à 15h11) Voici la la réaction de Lauda Guidicelli et Jean-Christophe Angelini suite au communiqué de la CC Sud Corse (Corse-Matin du 19 juillet dernier) au sujet du stade Claude Papi, à Portivechju :

Tout dernièrement, le président de la Communauté des Communes Sud Corse interpellait, par médias interposés, les élus de la Collectivité de Corse, notamment locaux, afin « qu’ils se soucient » du retard de certaines subventions. Il était en particulier question de la réfection du stade Claude Papi, à Portivechju.

Quelques jours après, les services de la CdC ont donc contacté la CCSC afin de comprendre de quelles subventions il pouvait s’agir.

La réponse a été apportée par la directrice générale des services de la Communauté elle-même.

Concernant tout d’abord la plus modeste (73 000 euros) il s’agit, une nouvelle fois, d’une grave erreur d’appréciation de la part de M. Mela. La demande portait en effet sur une opération pour laquelle la Cdc n’a jamais été sollicitée. C’est en réalité à l’ex Conseil Départemental du Sud que la CCSC s’est adressée à l’époque, obtenant en retour un engagement verbal, qu’aucune délibération officielle n’est venue  confirmer.

Pour ce qui relève de la contribution la plus importante, une demande de subvention a bien été déposée par la commune de Portivechju, durant la mandature 2015-2017, pour la réhabilitation du stade Claude Papi.

L’Ex CTC avait alors affecté une subvention pour financer l’opération. Cette somme n’a pu être engagée, du fait notamment du transfert de l’équipement à la CCSC, qui s’est naturellement opéré en dehors de tout contact avec la Collectivité de Corse. En outre, le plan de financement a été largement modifié dans l’intervalle, le montant global (1,396 Million) augmentant de près de 12 %, hors équipements généraux.

Enfin, si le nouveau plan de financement n’a en effet pu être validé, c’est tout simplement parce qu’il n’est parvenu à nos services que le 6 juillet dernier, soit moins de 15 jours avant ladite communication.

Notre majorité a vocation à gérer de façon rationnelle, équitable et transparente les ressources financières de la Corse. On ne peut donc lui reprocher de n’avoir rendu aucun avis deux semaines après avoir été sollicitée, pour la réhabilitation d’un bien, transféré dans l’intervalle, tout en réclamant une subvention, certes plus faible, mais qui n’a donné lieu à aucune délibération formelle.

La Collectivité de Corse continuera donc à œuvrer pour l’extrême-sud de l’île, comme elle le fait pour chacun de nos territoires, loin des polémiques, contre-vérités ou procès d’intention.

Lauda GUIDICELLI,
Conseillère Exécutive en charge du sport, Conseiller Exécutif, de l’égalité homme-femme

Jean-Christophe ANGELINI,
Président de l’ADEC et de l’OFC, et de l’innovation sociale Conseiller communautaire de la CCSC