Breaking News

Intervention de @FabGiovannini sur l’Energie à l’Assemblée de #Corse

La Présidente, Fabiana Giovannini, est intervenue, lors de la séance publique du 28 janvier 2016 à l’Assemblée de Corse, sur le thème de l’énergie. Son intervention concerne l’aboutissement des négociations et la mise en place de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie.

Voici l’intégralité de son discours :

« Monsieur le président
Mesdames et Messieurs les conseillers,

Le 29 octobre dernier, je m’exprimais depuis les bancs de l’opposition de cette Assemblée, en énumérant l’action de notre groupe durant la précédente mandature sur la question cruciale de l’énergie, je me réjouissais du chemin que nous avions parcouru ensemble en cinq ans, de l’évolution favorable du débat au sein de cet hémicycle que notre groupe avait su gagner et bien sûr de l’aboutissement des négociations sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie pour lesquelles indéniablement il me faut souligner l’action entamée par la conseillère exécutive qui m’a précédée. Toutes deux nous pouvons témoigner également de la grande compétence et du dévouement à l’intérêt public des services dont j’ai la charge.

Et aujourd’hui donc me revient le privilège de vous annoncer la bonne nouvelle de la signature par le premier ministre de cette importante programmation.

Par décret du 18/12/2015, paru au Journal Officiel le 20/12/2015, cosigné du Premier Ministre et de la Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, la PPE de Corse est donc rendue opposable.
La Corse s’illustre en étant la première Zone Non Interconnectée à se doter d’une PPE.

Elle porte sur deux périodes, respectivement de trois et cinq ans qui nous conduit jusqu’à 2023. Co-élaborée par l’Etat et la Collectivité Territoriale, elle contient des volets relatifs à la sécurité d’approvisionnement en carburant et à la baisse de la consommation d’énergie primaire fossile dans le secteur des transports / à la sécurité d’approvisionnement en électricité / à l’amélioration de l’efficacité énergétique et à la baisse de la consommation d’électricité / développement des EnR stables et des EnR intermittentes / Enfin, elle fixe le seuil de déconnexion. Elle répond ainsi aux objectifs d’autonomie énergétique à horizon 2050 tel que fixé par le SRCAE adopté par l’Assemblée de Corse le 20 décembre 2013.

Sur la période 2016-2023, il s’agit de réaliser par rapport à l’existant en 2015 :
– +148% de puissance électrique installée à partir de sources d’énergies renouvelables garanties (hors grande hydraulique) ;

– +38% de puissance électrique installée à partir de sources d’énergies renouvelables intermittentes ;

– +200% sur les gains d’efficacité énergétique.

Ce qui devrait porter la part des énergies renouvelables à 22% de la consommation d’énergie finale en 2023, et 40% de la production d’électricité.
Quatre principales mesures sont programmées :

1. Lancement d’un vaste plan de rénovation du bâti de 960 millions d’euros pour 3000 logements par an.

2. Lancement d’un vaste plan EnR de l’ordre de 472 millions d’euros :
• EnR production électrique : 310 millions d’euros

• EnR thermique, bois et solaire notamment : 162 millions d’euros

3. 1,475 milliards d’investissement dans les infrastructures et réseaux : Remplacement de la centrale du Vaziu par un Cycle Combiné Gaz 250 MW fonctionnant au fioul léger en attendant l’arrivée du gaz, réseau de transports Gaz Cyrénée.

4. 205 millions d’euros dédiés aux transports et à la mobilité durables (700 bornes de recharges à partir d’EnR d’ici 2023, 7 Stations de recharge hydrogène, véhicules faibles émissions dans les flottes publiques.
Vous l’avez compris, cette fois-ci c’est bel et bien officiel, nous tournons définitivement le dos au fioul lourd !

Au total, sur la période des 8 ans ce sont donc 3,112 milliards d’euros d’investissement dont pourra bénéficier la Corse, particulièrement félicitée puisque la mise en œuvre de la PPE induit une baisse annuelle de 60 M€ de CSPE par rapport au scénario fil de l’eau.

Les retombées pour notre île sont donc considérables.

La PPE devrait se traduire par la création de près de 4500 emplois dans la rénovation énergétique, et jusqu’à 380 emplois nouveaux dans l’exploitation des équipements EnR. Près de 5000 emplois pérennes seront donc créés auxquels s’ajouteront 3500 non permanents liés à la construction des infrastructures énergétiques (centrale gaz d’Aiacciu et gazoduc).

Ces derniers grands chantiers feront l’objet d’une attention particulière de nos services afin d’en maximiser les retombées pour la Corse tant en terme d’emplois que d’activité pour nos entreprises.
Notre majorité pour cela a d’ores et déjà pris les devants. J’ai pris attache avec la Conseillère Exécutive en charge de la Formation, Madame Josépha Giacometti, pour anticiper, identifier les besoins concrets, mettre en place les nouveaux métiers ou les professionnalisations de nature à relever ce défi opérationnel auprès de nos entreprises, élaborer un Plan régional de Formation.

Pour la nouvelle majorité, qui a participé de façon constructive à l’élaboration du SRCAE sous l’ancienne mandature, ces grandes orientations sont une opportunité extraordinaire à saisir pour notre île.
D’ores et déjà, notre Exécutif a décidé de se montrer offensif et de lancer sans attendre des appels à projets susceptibles d’insuffler une dynamique positive pour notre économie.

Ils seront dotés de moyens financiers identifiés et d’objectifs ambitieux et précis dans le domaine de la construction neuve, du bâti ancien et des énergies renouvelables.

La mise en œuvre de la PPE commence donc dès aujourd’hui.

Afin d’en optimiser encore les effets, notre volonté est de mettre en synergie les actions des différentes partenaires (EDF, Ademe, Université), de faire converger les dispositifs d’aides et de mutualiser les actions de l’ensemble des outils et services de la CTC dans chacune de leurs prérogatives afin que nos interventions soient profitables aux différentes filières concernées.

La structuration en mode projet des services de la CTC et des différentes agences et offices comme je viens de le dire, va permettre une nouvelle approche : l’ADEC pour le soutien aux entreprises, la direction de la Formation je l’ai dit, l’ODARC pour la filière bois par exemple, l’ATC pour un grand plan solaire dans le secteur touristique.

Ce nouveau mode de gouvernance permettra de décupler encore les effets de la PPE.
Vous l’avez compris, il s’agit d’enjeux capitaux.
Il s’agit d’emplois qualifiés pour nos jeunes.
Il s’agit de rénovation de logements, notamment parmi les plus précaires.
Il s’agit d’indépendance énergétique et elle est capitale pour une île dans un monde bouleversé, menacé par la crise et les dérèglements climatiques.
Il s’agit aussi de nos entreprises qu’il faut inviter à la performance, à savoir anticiper, à entreprendre et à croire en l’avenir.

uneFabianaGiovannoniNotre majorité veut répondre aux ambitions de la PPE, mais elle veut un peu plus. Elle veut en accélérer le mouvement. Elle est entravée dans sa mise en place, le président de l’Exécutif l’a dit ici même le mois dernier, par la désorganisation administrative de l’institution et la situation financière dont nous héritons. Malgré cela, elle va s’efforcer de mobiliser les ressources nécessaires non seulement à la mise en œuvre de cette importante programmation, mais aussi à son optimisation ; en mobilisant nos partenaires, en impliquant nos entreprises, du bâtiment ou du secteur énergétique, en s’appuyant sur notre appareil de formation, en faisant de la Corse un laboratoire d’expériences, en invitant à innover et à croire en notre ingéniosité. Je pense notamment au projet ORELI de rénovation du bâti dont je vous présenterai sous peu les enjeux également, qui vient bousculer l’approche traditionnelle de nos politiques et élaborer un modèle économique pour la transition énergétique.

L’annonce que je vous fais aujourd’hui se veut donc dynamique. Les temps sont durs, mais notre région à des ressources, en savoir-faire et en compétences.
Nous appelons aussi la presse à participer à ces défis en relayant largement les informations à l’adresse de nos entreprises et professionnels.

De même la PEE va nous permettre de lancer les études de la STEP de Sampolu. C’est un moyen efficace et presque révolutionnaire dans la conception de concevoir la maîtrise énergétique, pour stocker de l’électricité renouvelable en masse et lever le risque de l’intermittence. Nous veillerons à saisir la moindre occasion nous permettant d’aller plus vite dans la réalisation de l’ouvrage.

Nous voulons surtout améliorer la maîtrise énergétique. Et là notre appel s’adresse aux Corses. Ils doivent prendre conscience de l’importance désormais de leurs gestes quotidiens, c’est en réalisant des économies d’énergie que nous avancerons plus sûrement vers l’indépendance énergétique.

Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les élus, l’avenir nous est ouvert. Il ne demande que notre prise en main. Notre majorité entend relever ce grand défi, et surtout, le gagner !

J’ajoute notamment à l’adresse de l’opposition que pour nous permettre d’en débattre tous ensemble, nous avons envisagé de présenter notre feuille de route de l’Agence d’ici quelques semaines.

Je vous remercie »

U 28 di ghjennaghju di u 2016

Produit CORSU E RIBELLU

bandeauribelluteeshirt (1)

Produits à partir de 13e

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
error: