X

(France Télévision) Face à la hausse des prix immobiliers, les nationalistes corses défendent le statut de résident, qui obligerait un particulier à résider cinq ans sur l’île avant d’y acheter un bien immobilier. Reportage dans le premier village à avoir tenté d’imposer cette règle.

Le village de Cuttoli-Corticchiato (Corse-du-Sud) surplombe la basse vallée de la Gravona. A 600 m d’altitude, il offre un panorama remarquable : au nord-est, les sommets enneigés du massif corse ; à l’ouest, on devine l’imposant rocher des Gozzi, qui annonce le golfe d’Ajaccio. La capitale régionale n’est qu’à 20 minutes de route, un peu moins si l’on habite tout en bas de la commune, dans la plaine.insee-population

La première commune à voter le statut de résident
Sur les hauteurs de la vallée de la Gravona, le maire a pris une décision radicale. Celle de réserver les logements bon marché d’un projet de lotissement aux seuls Corses. En février 2014, la commune de Cuttoli-Corticchiato a été la première à voter le statut de résident. Le principe est simple : demander à tout futur acheteur de justifier qu’il habite sur l’île depuis au moins cinq ans. « Les habitants nous disaient : ‘Il faudrait que les jeunes puissent construire chez eux au lieu de partir sur le continent.’ C’est une revendication nationaliste mais chez nous, cela répond surtout à un problème concret », justifie Jean Biancucci.

LIRE LA SUITE SUR LE SITE DE FRANCE TELEVISION

à suivre sur  l'application android Unità Naziunale ou bien sur ce lien mobile (Apple, tablettes...)